<

Qu'est-ce qu'une Ebooks en anglais?


Commentaires client: Locke & Key Vol. 1: Welcome To Lovecraft (Locke & Key Volume) ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 18 évaluations
5 / 5
je ne dois pas que je critique pour faire en un produit mais mon téléphone dans ma poche un validé le commande et il n'arrive pas partorisca l'annuler normalement tant qu'il y a déjà papier de format livré de l'est.

Malheureusement n'arrive pas partorisca effectuer le tour de commission numérique et me rembourser ce produit que n'importe quel lit là est supprimée il de la mine spatiale kindle.

Pourrait- aider au respect ,
4 / 5
J'ai adoré tout quelques serieux et il a attendu avec impatience un dernier quell'm'avoir le mordió déçu, mais dans un voisin ceci reste l'oeuvre magnifique avec une imagination débordante et de quelques dessins géniaux.
5 / 5
Déjà, une version ebook est paisible, n'importe quel glitch ni question, quelques photos sont en qualité bonne! Et puis un petit promo cela a fait il était parfait, ceci a laissé pour découvrir ce premier volume à toute prix petite. Je recommande!
4 / 5
Livraison rapide. Il produit légèrement avarié (peut-être pendant un traversée ?). Ceci malgré, absolument pas de beaucoup méchant. Attention, quelques bandes dessinées est en anglais ! J'ai lit mauvais une description et m'avoir mais tellement pire partorisca me...
4 / 5
J'ai acheté il avec quel de mes amis a demandé trop et il doit cela il dit que je suis en bas heureuse a fait. Je l'ai livré il est brillant! Il A les dessins ils ouvrent excellents et il a histoire très intéressante. Si ils leur te plaisent les demeures piquantes il l'aurait la loi sûr!
4 / 5
Histoire ajoute, lu a autres législations avec qu'est-ce que terminer il a premier livre.
I très ainsi bondadoso de papier trop reluciente.
Tout était parfait quand je l'ai reçu.
4 / 5
Hyper Déçu pour cette série, trompé par une unanimité que fait. Dessin paresseux (d'un copié-pâté et de quelques retouches d'ordinateurs partorisca cabines étrangement regardés en des pages nombreuses celui qui préjugés à un mouvement), trop propre et médiocre (caractères laids et inexpressifs). Il crée que qu'un scénario était tout il réussit avec Joe Collina, quelques bords de Stephen King. tu malheureusement l'inondes à un chef de trois volumes je descends la vague de tons dont la plupart aucun domestique qu'une fois. Ceci fait pour penser en du gadgets de James Vincolo. Avec quel , a dernier homme qu'il y avait fortement déplu, la déception nouvelle. Consultoría De feuilleter quelques sujets à la une pour te jeter. Personnellement, contre un autre, je déconseille.
5 / 5
Me Cela est absolument pas adepte de quelques EUA de Bandes dessinées, laissés pour essayer pour cette série: avec à un Collina de Joe du scénario (cela n'est pas autrui ceux-là quelques Bords de Stephen King) et pour intituler "Bienvenu à Lovecraft", ceci 1er volume pourrait très cela augurer d'un Meilleur! Et je n'ai pas été décu! Cet univers sombre et machiavélique est totalement scénario il dévoile petit à petit, truffé d'indications et de mystères; ainsi autant de tons disséminées à quelques 4 coins de ce lugubre complexión. Aussi souvent avec un Papa d'un scénariste, quelqu'uns les héros certains son d'un Ados; quelques Adultes qu'il a perdu cette capacité de croire à un Surnaturel et cela est ainsi projet pour un évènements. À un dessin, un chilien Gabriel Rodriguez fait de quelques merveilles: quelques positions sont alambiquées; quelques perspectives et quelques paysages, sublima, soigné jusqu'à ce que dans quelques détails quelques plus petits. Un tout estimé par le encrage parfaitement maitrisé. Un continuazione,viiiite!!
5 / 5
Me Cela est absolument pas adepte de quelques EUA de Bandes dessinées, laissés pour essayer pour cette série: avec à un Collina de Joe du scénario (cela n'est pas autrui ceux-là quelques Bords de Stephen King) et titre quieto 'Bienvenu le Lovecraft', ceci 1er volume pourrait très cela augurer d'un Meilleur! Et je n'ai pas été décu! Cet univers sombre et machiavélique est totalement scénario il dévoile petit à petit, truffé d'indications et de mystères; ainsi autant de tons disséminées à quelques 4 coins de ce lugubre complexión. Aussi souvent avec un Papa d'un scénariste, quelqu'uns les héros certains son d'un Ados; quelques Adultes qu'il a perdu cette capacité de croire à un Surnaturel et cela est ainsi projet pour un évènements. À un dessin, un chilien Gabriel Rodriguez fait de quelques merveilles: quelques positions sont alambiquées; quelques perspectives et quelques paysages, sublima, soigné jusqu'à ce que dans quelques détails quelques plus petits. Un tout estimé par le encrage parfaitement maitrisé. Un continuazione,viiiite!!
4 / 5
Il a il afflige pour commencer mais il un l'air bon . . . . . . . . . . .
4 / 5
ne doit pas que je critique pour faire en un produit mais mon téléphone dans ma poche un validé le commande et il n'arrive pas partorisca l'annuler normalement tant qu'il y a déjà papier de format livré de l'est.

Malheureusement n'arrive pas partorisca effectuer le tour de commission numérique et me rembourser ce produit que n'importe quel lit là est supprimée il de la mine spatiale kindle.

Pourrait- aider au respect ?
5 / 5
A acheté il avec quel de mes amis a demandé trop et il doit cela il dit que je suis en bas heureuse a fait. Je l'ai livré il est brillant! Il A les dessins ils ouvrent excellents et il a histoire très intéressante. Si ils leur te plaisent les demeures piquantes il l'aurait la loi sûr!
5 / 5
A il afflige pour commencer mais il un l'air bon . . . . . . . . . . .
5 / 5
Ce volume regroupe quelques 6 épisodes qu'il constitue un début de cette série.

Rendell Locke Est partorisca conseiller pédagogique dans l'institut dans une vallée de Mendocino. J'habite la maison à une sélection avec Nina, sa femme, et ses 3 filles Tyler (le ainé, près quelques 18 ans), Kinsey et Bode (le tombe, le petits dix d'ans). Dans une première scène, Sam plus petit et À un Grubb (2 étudiants d'un établissement en cet il Rendell Locke) arrive en il avec le choisir-arriver volé du cela est arrivé partorisca assassiner un propriétaire. Un massacre qui suit laisse une mère et quelques filles traumatisés. Ils prennent alors une décision de déménager à l'habité familier baptisé Keyhouse et situé en le presqu'île qui dépend la commune a désigné Lovecraft. Duncan, Un frère de Rendell, lui reçoit et quelques garçons commencent partorisca installer . Spécialement, Bode fait de découvertes curieux : ce clef cela ouvre la porte avec des effets bizarres, un vieux puits condamné qu'il protège l'établissement mystérieux et de quelques cauchemars relatifs à une mort de son père. Tant que chaque comme un un doit cela il fait face à quelques conséquences psychiques d'un traumatisme, il apprend que Sam Moindre a fui de prison.

Dans un début, un lecteur dit qu'il l'est tombé dans l'histoire d'horreur que composants pour barajar déjà visas ailleurs et cela n'en y ayant pas absolument pas d'angoissante. Il est vrai qu'un tueur (Sam Moindre) fait froid en un derrière pour sa détermination, son absence de empathie et son intelligence, mais partorisca un reste une vie suit son cours. en fait plaire quelques rapports entre quelques membres de quelques familiers et quelques extérieurs sont réduits son expression de plus simple, il ne un de contrepoint cela post en perspective une atrocité d'un meurtre. Et puis, ainsi assez rapidement, un fantastique invite dans une histoire, résulte difficile de savoir en danse il de pieds. Mais aussi bien qu'un narration est très fluide, quelques feuilles de lectrice ils passent en ces saynètes. Or une trace de tension petit à petit, mais inexorablement dans ce jeu de escondrijo-escondrijo du cela découvre quelqu'uns il régit petit à petit. Joe Collina applique à opposer une sensation de culpabilité de quelques caractères qu'a survécu, à une innocence de Bode. Un narrer des jeux dans divers tableaux, un tueur qu'absolument pas n'importe qui prennent, un établissement surnaturelle a caché, un mis de victime tout désigné de Bode, etc.

Au long d'un narrer, Joe Collina (auteur également de déguisements Il d'une mort) et Gabriel Rodriguez sait pour donner en intéressant d'un saynètes inhabituelles dans ce genre pour narrer. Par exemple, ils composent la scène d'obsèques que sorti d'un cliché. Avant que cela de asséner l'oraison funèbre assaisonnée de diverse langues larmoyants, installe Tyler dans le banc dans le couloir à un extérieur d'une pièce où maintient un bufete et 3 caractère venu pour soutenir il de la façon assez adroite. Rodriguez maintient à un cadrage identique dessus 3 pages, en celui-là un lecteur glane quelques informations visuelles en quelques extrémités sinistres et des droites de quelques cabines d'un large d'une page. Un autre passage remarquable, Bode explorar la salle pour récupérer l'épée et puce un premier ton. Dans la page et demie, Rodriguez retranscrit une vitalité d'un caractère, sa curiosité et son innocence grande. Tant qu'il est en cavale, Sam Moindre trouve dans le bus où la femme commence pour regarder il de façon constante. Une fois plus, il est seulement un pari en scène de cette situation normale que feuilles pour faire une tension et partorisca présager un début inéluctable.

Gabriel Rodriguez utilise la mode qu'il évoque un temps encore ceux-là de Rick Geary et Cully Hamner. Il détaille ses décors au-delà d'une moyenne habituelle pour installer endroits pleins de caractère. Un manoir de Keyhouse compose des éléments prosaïques facilement reconnaissables que laissent pour plonger en ses couloirs et ses pièces de vie. Au-delà de ces éléments réalistes, il structure un bâtiment de façon à celui que une fin d'impression globale à un bâtiment dont le lecteur perçoit de façon subliminale cela possède la dimension fantastique. D'une façon même, dialogues de brouillons de Collina de Joe plus littéraire que naturaliste qu'approximation un narrer de son homologue romanesques. Pour être complet, en manquant de pour mentionner que ceci narre il n'apparente pas (n'importe quel j'enferme en tout cas) à une mythologie d'H.P. Lovecraft.

Joe Collina et Gabriel Rodriguez là est concocté le narrer adroit avec son rythme propre et le à des moyennes très particulière que entremêle habilement horreur primaire (le coup d'hache en un crâne), avec fantastique. Une chronique d'un manoir à quelques tons continuent en des Jeux de Chef.
4 / 5
Ce volume regroupe quelques 6 épisodes qu'il constitue un début de cette série.

Rendell Locke Est partorisca conseiller pédagogique dans l'institut dans une vallée de Mendocino. J'habite la maison à une sélection avec Nina, sa femme, et ses 3 filles Tyler (le ainé, près quelques 18 ans), Kinsey et Bode (le tombe, le petits dix d'ans). Dans une première scène, Sam plus petit et Le Grubb (2 étudiants d'un établissement en cet il Rendell Locke) arrive en il avec le choisir-arriver volé du cela est arrivé pour assassiner un propriétaire. Un massacre qui suit laisse une mère et quelques filles traumatisés. Ils prennent alors une décision de déménager à l'habité familier baptisé Keyhouse et situé en le presqu'île qui dépend la commune a désigné Lovecraft. Duncan, Un frère de Rendell, lui reçoit et quelques garçons commencent pour installer . Spécialement, Bode fait de découvertes curieux : ce clef cela ouvre la porte avec des effets bizarres, un vieux puits condamné qu'il protège l'établissement mystérieux et de quelques cauchemars relatifs à une mort de son père. Tant que chaque comme un un doit cela il fait face à quelques conséquences psychiques d'un traumatisme, il apprend que Sam Moindre a fui de prison.

Dans un début, un lecteur dit qu'il l'est tombé dans l'histoire d'horreur que composants pour barajar déjà visas ailleurs et cela n'en y ayant pas absolument pas d'angoissante. Il est vrai qu'un tueur (Sam Moindre) fait froid en un derrière pour sa détermination, son absence de empathie et son intelligence, mais pour un reste une vie suit son cours. en fait plaire quelques rapports entre quelques membres de quelques familiers et quelques extérieurs sont réduits son expression de plus simple, il ne un de contrepoint cela post en perspective une atrocité d'un meurtre. Et puis, ainsi assez rapidement, un fantastique invite dans une histoire, résulte difficile de savoir en danse il de pieds. Mais aussi bien qu'un narration est très fluide, quelques feuilles de lectrice ils passent en ces saynètes. Or une trace de tension petit à petit, mais inexorablement dans ce jeu de escondrijo-escondrijo du cela découvre quelqu'uns il régit petit à petit. Joe Collina applique à opposer une sensation de culpabilité de quelques caractères qu'a survécu, à une innocence de Bode. Un narrer des jeux dans divers tableaux, un tueur qu'absolument pas n'importe qui prennent, un établissement surnaturelle a caché, un mis de victime tout désigné de Bode, etc.

Au long d'un narrer, Joe Collina (auteur également de déguisements Il d'une mort) et Gabriel Rodriguez sait pour donner en intéressant d'un saynètes inhabituelles dans ce genre pour narrer. Par exemple, ils composent la scène d'obsèques que sorti d'un cliché. Avant que cela de asséner l'oraison funèbre assaisonnée de diverse langues larmoyants, installe Tyler dans le banc dans le couloir à un extérieur d'une pièce où maintient un bufete et 3 caractère venu pour soutenir il de la façon assez adroite. Rodriguez maintient à un cadrage identique dessus 3 pages, en celui-là un lecteur glane quelques informations visuelles en quelques extrémités sinistres et des droites de quelques cabines d'un large d'une page. Un autre passage remarquable, Bode explorar la salle pour récupérer l'épée et puce un premier ton. Dans la page et demie, Rodriguez retranscrit une vitalité d'un caractère, sa curiosité et son innocence grande. Tant qu'il est en cavale, Sam Moindre trouve dans le bus où la femme commence pour regarder il de façon constante. Une fois plus, il est seulement un pari en scène de cette situation normale que feuilles pour faire une tension et partorisca présager un début inéluctable.

Gabriel Rodriguez utilise la mode qu'il évoque un temps encore ceux-là de Rick Geary et Cully Hamner. Il détaille ses décors au-delà d'une moyenne habituelle pour installer endroits pleins de caractère. Un manoir de Keyhouse compose des éléments prosaïques facilement reconnaissables que laissent pour plonger en ses couloirs et ses pièces de vie. Au-delà de ces éléments réalistes, il structure un bâtiment de façon à celui que une fin d'impression globale à un bâtiment dont le lecteur perçoit de façon subliminale cela possède la dimension fantastique. D'une façon même, dialogues de brouillons de Collina de Joe plus littéraire que naturaliste qu'approximation un narrer de son homologue romanesques. Pour être complet, en manquant de pour mentionner que ceci narre il n'apparente pas (n'importe quel j'enferme en tout cas) à une mythologie d'H.P. Lovecraft.

Joe Collina et Gabriel Rodriguez là est concocté le narrer adroit avec son rythme propre et le à des moyennes très particulière que entremêle habilement horreur primaire (le coup d'hache en un crâne), avec fantastique. Une chronique d'un manoir à quelques tons continuent en des Jeux de Chef.
5 / 5
Ensorcelant, Un que aprisa est pour savoir un continuazione. Pour ce que suit une série il est très intéressante de lire quelques bandes dessinées en premier.
5 / 5
Y a super histoire imaginativa. Joe Collina bâtit un univers unique digne de Neil Gaiman. Je veux il a des caractères et il a l'artiste il est somme . Les mains il en bas A bande dessinée meilleure I'aller lu en un tout au long de tant que.
4 / 5
Est arrivé pour lire Locke & Tom et est vrai n'importe qui mauvais. Il une vérité un milieu évite que dégage de ce bouquin. Il laisse pour aspirer pour une histoire et ainsi, difficile de ne en lisant pas un tpb d'un a seulement extrait... Je conseille animadamente et aller ruer en le possible dans un roman de Joe Collina.

Frédéric Fontès

Commentaires client: Flashpoint (English ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 4 évaluations
5 / 5 Jarlath
Cette bande dessinée est qu'il déçoit tant que contre un dessin-animé, une histoire ne prend pas tout son sens qu'en lisant diverse bandes dessinées différentes. Cette bande dessinée à il-unique ne suffit pas partorisca prendre une grandeur d'une histoire de Point d'inflammation.
4 / 5 Valdeze
Ce volume regroupe quelques 5 épisodes d'un minisérie regardait en 2011. Cette histoire met fin à une continuité d'un univers a partagé DC, tel cela était pour être développer de 1985 partorisca laisse de Crise Terroirs Infinis.

Barry Allen est un Centellear, le superhéros déguisé que la course ainsi a rapidement celé il laisse partorisca couru dans une eau. Il est basé la Ville de Centrale, la ville fictive des États-Unis. Il forme la part d'une Unit de Justice de l'Amsterdam (JLA). Il touche de ses pouvoirs de la source à rastras d'énergie pour Accélérer appel, et y a de nombreux un autre superhéros duquel peut être basé sur la vitesse surhumaine que puisent à une source même.

Un collègue d'un laboratoire de jeux policiers il de de son apathie en un paillasse et Barry Allen déjà ne doit pas qu'il l'a battu. Un un de ses ennemis pires est un superhéros attitré de Ville de Centrale : Froid de Citoyen (Leonard Snart). Nora Allen (sa mère) est toujours vivante, et Iris (sa femme dans une réalité d'origine) fréquente un autre homme. il ne reste pas qu'une ressource seule à Barry Allen : il prend contact avec Batman qu'un lui aussi environ a peu changé. Pour sa part Victor Stone essaie réunir un différent superhéros de cette réalité partorisca enrayer une guerre que sévit en Europe, entre Nouveau Themyscira (le amazones de la femme de Maravillarse là est envahi et il a conquis le Royaume-Uni) et Nouveau Atlantis (Aquaman un sombrer toute une l'Europe occidentale et un atlantes a installé dans quelques villes submergées.

'Point d'inflammation' Retours dans une catégorie d'un crossovers, ces histoires qu'il réunit dizaines de superhéros pour lutter à l'encontre d'un évènements cataclysmiques, avec des répercussions en un presque-intégrités d'une série mensuelle d'un éditeur. Réussir le crossover demande le dosage de la précision grande pour répondre à quelques contraintes est imposé : il regarde le maximum de superhéros (le plus su, et l'échantillon bon d'un plus oublié), concevoir la menace globale que n'importe quelle il a déjà été habillé 100 temps, orchestrer des bagarres titanesques avec des dizaines de caractères, et trouver le petit peu d'endroit pour planter quelques émotions d'un quelqu'uns et d'un autre (de sorte qu'un lecteur peut développer le mordió empathie).

Pour ce crossover, DC Bandes dessinées des issus un artillerie lourds avec 15 miniséries de 3 épisodes chaque un et 4 numéraux spéciaux. Ce spiegamento gigantesque de titres additionnels profite le Geoff Johns : il concentre seulement dans une intrigue principale que feuilles un soin à un miniséries pour développer. Pour ce Barry Allen un d'un endroit pour exister (le nouveau Batman aussi), un lecteur un le temps pour apprécier ses émotions et peut impliquer dans un enjeux. Pour être parfaitement vallée sincère , mieux sait une histoire de Barry Allen (au moins de esnacimiento') pour apprécier pleinement une histoire. Un contrepartie est qu'une version d'une réalité de Point d'inflammation est évoquée plus de a visité. Un résultat est qu'il prend avec l'augmentation en pouvoir progressif, de défis certains arrête Barry Allen et partorisca Batman, et la résolution satisfaisante. Il est l'histoire bonne de superhéros, malgré le fait qu'un ou deux détails déconcertent, tel qu'une façon duquel Barry Allen récupère ses pouvoirs, ou son doigt cassé pour Batman.

Carte cotée, DC Bandes dessinées des confiés dans quelques illustrations à la valeur sûre : Andy Kubert, encré pour Sandra Hope et Jesse Delperdang. Ils créent des images de superhéros traditionnelles, avec majoritairement le niveau de détails satisfaisants (hormis un dernier épisode que comptes 15 pages dépourvues de tout décor). Andy Kubert liens essentiellement à quelques caractères pour leur donner un aspect a fait. Il est visible à un en lisant qu'il un pris d'un temps pour créer d'un variation tu Dessus leur déguises traditionnelle d'un superhéros d'un univers DC. Pour quelques partisans de cet univers, il est facile de reconnaître un superhéros habituel, et quelqu'uns les aspects nouveaux constituent des tellement présents additionnels petits (il sauve la mémoire bonne de Femme d'Élément (Emily Cantata)). Entre quelques autres payements cités de ses illustrations, il un le pari en page fluide, et le nombre de cabines pour des pages de 5 à 7. Andy Kubert n'insulte pas des pages pleines et il prend un temps pour bâtir les séquences de cabines ont élaboré. Pour un reste, Andy Kubert propose des illustrations où quelques expressions de quelques visages manquent de sutileza (règne un quelque uniformité dans quelques visages). Un donner de quelques décors il correspond à la vision simpliste, plus de l'interprétation d'auteur. Et un large de quelques épaules de Batman une tendance pour varier de façon déconcertante. Un lecteur trouve il plaît Andy Kubert égal à il-quieto : appliqué dans un aspect de quelques caractères, et dans une construction d'un enchaînements de cabines, peu convaincante dans quelques expressions et dans une vision artistique. il enfin est évident que quelqu'uns arrière pour produire un dernier épisode a dû être très presionado. Malgré tout, un aspect graphique reste supérieur à une production de masse de quelques bandes dessinées de superhéros.

'Point d'inflammation' Constitue le crossover beaucoup de ficelé, avec des illustrations de professionnelles. Geoff Un Touché d'une fête meilleure d'un brièveté d'un narrer pour concentrer sur Centellear et un ou deux autres caractères, tout en réussissant pour donner une idée d'une ampleur de quelques différences de ces mondiaux d'informer à un univers DC TRADITIONNEL. Il reste que quelques dessins restent limités à quelques bandes dessinées de mode en plus fouillés et plus dynamiques, et qu'un scénario il débouche sur une résolution arbitraire que feuilles songeur.

Et après , En 2004/2005, Geoff Johns entame son avance inéluctable à un coeur de DC Bandes dessinées qu'il conçoit et en écrivant un tour de Hal Giordania à une place de Lanterne Verte (en Lanterne Verte rebirth). En 2009, il ainsi pour Barry Allen en un réinstituant en des déguisements il partorisca Centellear (voit partorisca Centellear rebirth). Johns Déclare dans quelque entretien qu'un temps est en train de venir pour DC Bandes dessinées pour mettre dans un avant d'une scène quelques incarnations un plus fameux de quelques caractères. Il est assez ironique et paradoxal de voir qu'en 2011, est ce défenseur même d'une tradition que charge pour fermer une porte d'un univers a partagé DC à l'égal cela existe du son redémarrage en 1985 avec Crise Terroirs Infinis. En septembre 2011, DC Bandes dessinées attaque le coup grand (marketing) en redémarrant une intégrité de sa série à un nombre 1 ; ce évènement est baptisé A nouveau 52 (sélection de quelques 52 nombres nouveaux 1).

Pour un complétistes, 'Point d'inflammation' un bénéficié de 2 série cela doit falloir de prélude : Temps Masters - Point de fuite et Centellear 2 (A Rue sur le point d'inflammation).
4 / 5 Ter Heide
Aimé ces bandes dessinées.

A l'arrivée il était un peu d'objectif bizarre I encore joui pour lire les hanches a des variantes de points d'inflammation pour a fin.
4 / 5 Amtullah
Ce volume regroupe quelques 5 épisodes d'un minisérie regardait en 2011. Cette histoire met fin à une continuité d'un univers a partagé DC, tel cela était pour être développer de 1985 partorisca laisse de Crise Terroirs Infinis.

Barry Allen est un Centellear, le superhéros déguisé que la course ainsi a rapidement celé il laisse partorisca couru dans une eau. Il est basé la Ville de Centrale, la ville fictive des États-Unis. Il forme la part d'une Unit de Justice de l'Amsterdam (JLA). Il touche de ses pouvoirs de la source à rastras d'énergie pour Accélérer appel, et y a de nombreux un autre superhéros duquel peut être basé sur la vitesse surhumaine que puisent à une source même.

Un collègue d'un laboratoire de jeux policiers il de de son apathie en un paillasse et Barry Allen déjà ne doit pas qu'il l'a battu. Un un de ses ennemis pires est un superhéros attitré de Ville de Centrale : Froid de Citoyen (Leonard Snart). Nora Allen (sa mère) est toujours vivante, et Iris (sa femme dans une réalité d'origine) fréquente un autre homme. il ne reste pas qu'une ressource seule à Barry Allen : il prend contact avec Batman qu'un lui aussi environ a peu changé. Pour sa part Victor Stone essaie réunir un différent superhéros de cette réalité partorisca enrayer une guerre que sévit en Europe, entre Nouveau Themyscira (le amazones de la femme de Maravillarse là est envahi et il a conquis le Royaume-Uni) et Nouveau Atlantis (Aquaman un sombrer toute une l'Europe occidentale et un atlantes a installé dans quelques villes submergées.

'Point d'inflammation' Retours dans une catégorie d'un crossovers, ces histoires qu'il réunit dizaines de superhéros pour lutter à l'encontre d'un évènements cataclysmiques, avec des répercussions en un presque-intégrités d'une série mensuelle d'un éditeur. Réussir le crossover demande le dosage de la précision grande pour répondre à quelques contraintes est imposé : il regarde le maximum de superhéros (le plus su, et l'échantillon bon d'un plus oublié), concevoir la menace globale que n'importe quelle il a déjà été habillé 100 temps, orchestrer des bagarres titanesques avec des dizaines de caractères, et trouver le petit peu d'endroit pour planter quelques émotions d'un quelqu'uns et d'un autre (de sorte qu'un lecteur peut développer le mordió empathie).

Pour ce crossover, DC Bandes dessinées des issus un artillerie lourds avec 15 miniséries de 3 épisodes chaque un et 4 numéraux spéciaux. Ce spiegamento gigantesque de titres additionnels profite le Geoff Johns : il concentre seulement dans une intrigue principale que feuilles un soin à un miniséries pour développer. Pour ce Barry Allen un d'un endroit pour exister (le nouveau Batman aussi), un lecteur un le temps pour apprécier ses émotions et peut impliquer dans un enjeux. Pour être parfaitement vallée sincère , mieux sait une histoire de Barry Allen (au moins de esnacimiento') pour apprécier pleinement une histoire. Un contrepartie est qu'une version d'une réalité de Point d'inflammation est évoquée plus de a visité. Un résultat est qu'il prend avec l'augmentation en pouvoir progressif, de défis certains arrête Barry Allen et partorisca Batman, et la résolution satisfaisante. Il est l'histoire bonne de superhéros, malgré le fait qu'un ou deux détails déconcertent, tel qu'une façon duquel Barry Allen récupère ses pouvoirs, ou son doigt cassé pour Batman.

Carte cotée, DC Bandes dessinées des confiés dans quelques illustrations à la valeur sûre : Andy Kubert, encré pour Sandra Hope et Jesse Delperdang. Ils créent des images de superhéros traditionnelles, avec majoritairement le niveau de détails satisfaisants (hormis un dernier épisode que comptes 15 pages dépourvues de tout décor). Andy Kubert liens essentiellement à quelques caractères pour leur donner un aspect a fait. Il est visible à un en lisant qu'il un pris d'un temps pour créer d'un variation tu Dessus leur déguises traditionnelle d'un superhéros d'un univers DC. Pour quelques partisans de cet univers, il est facile de reconnaître un superhéros habituel, et quelqu'uns les aspects nouveaux constituent des tellement présents additionnels petits (il sauve la mémoire bonne de Femme d'Élément (Emily Cantata)). Entre quelques autres payements cités de ses illustrations, il un le pari en page fluide, et le nombre de cabines pour des pages de 5 à 7. Andy Kubert n'insulte pas des pages pleines et il prend un temps pour bâtir les séquences de cabines ont élaboré. Pour un reste, Andy Kubert propose des illustrations où quelques expressions de quelques visages manquent de sutileza (règne un quelque uniformité dans quelques visages). Un donner de quelques décors il correspond à la vision simpliste, plus de l'interprétation d'auteur. Et un large de quelques épaules de Batman une tendance pour varier de façon déconcertante. Un lecteur trouve il plaît Andy Kubert égal à il-quieto : appliqué dans un aspect de quelques caractères, et dans une construction d'un enchaînements de cabines, peu convaincante dans quelques expressions et dans une vision artistique. il enfin est évident que quelqu'uns arrière pour produire un dernier épisode a dû être très presionado. Malgré tout, un aspect graphique reste supérieur à une production de masse de quelques bandes dessinées de superhéros.

'Point d'inflammation' Constitue le crossover beaucoup de ficelé, avec des illustrations de professionnelles. Geoff Un Touché d'une fête meilleure d'un brièveté d'un narrer pour concentrer sur Centellear et un ou deux autres caractères, tout en réussissant pour donner une idée d'une ampleur de quelques différences de ces mondiaux d'informer à un univers DC TRADITIONNEL. Il reste que quelques dessins restent limités à quelques bandes dessinées de mode en plus fouillés et plus dynamiques, et qu'un scénario il débouche sur une résolution arbitraire que feuilles songeur.

Et après ? En 2004/2005, Geoff Johns entame son avance inéluctable à un coeur de DC Bandes dessinées qu'il conçoit et en écrivant un tour de Hal Giordania à une place de Lanterne Verte (en Lanterne Verte rebirth). En 2009, il ainsi pour Barry Allen en un réinstituant en des déguisements il partorisca Centellear (voit partorisca Centellear rebirth). Johns Déclare dans quelque entretien qu'un temps est en train de venir pour DC Bandes dessinées pour mettre dans un avant d'une scène quelques incarnations un plus fameux de quelques caractères. Il est assez ironique et paradoxal de voir qu'en 2011, est ce défenseur même d'une tradition que charge pour fermer une porte d'un univers a partagé DC à l'égal cela existe du son redémarrage en 1985 avec Crise Terroirs Infinis. En septembre 2011, DC Bandes dessinées attaque le coup grand (marketing) en redémarrant une intégrité de sa série à un nombre 1 ; ce évènement est baptisé A nouveau 52 (sélection de quelques 52 nombres nouveaux 1).

Pour un complétistes, 'Point d'inflammation' un bénéficié de 2 série cela doit falloir de prélude : Temps Masters - Point de fuite et Centellear 2 (A Rue sur le point d'inflammation).

Commentaires client: Chilling Adventures of Sabrina #1 (English ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 7 évaluations
4 / 5 Estefania
il au début regarde il il a série de télévision nouvelle, est aussi allé il a plante avec Archie et Riverdale. je n'ai jamais lu les bandes dessinées en bas décidées partorisca commencer avec ces deux parce que je déjà plu il a série et il généralement a livre, maintenant beaucoup dans cette cabine a bande dessinée, il est lié partorisca être meilleur. Et il est. Je suis surpris partorisca voir quelques d'a questions que l'il n'a jamais été répondu pour a télévision le serieux répondu pour y a premier nombre.
5 / 5 Karleigh
Début magnifique de la version gothique de Sabrina, partorisca découvre. Il soit sceptique dans un virement-offs gothique d'Archie / Riverdale, mais doit cela il admet qu'un résultat est très prometteur.
4 / 5 Cadda
J'ai voulu bon une histoire et malgré le fait qu'une moitié était beaucoup de sombre, adore quelques dessins. Un parfois compliqué anglais de comprendre.
5 / 5 Takala
J'ai il a voulu t'amour/ il Cela ! Il est absolument pas il il plaît il A premier spectacle de télévisuel a su. Ossia L'air frais a les histoires lateralmente obscurité de Sabrina.
😼
5 / 5 Witton
Après regarder A nouveau Netflix serieux, la lecture a les bandes dessinées il est une façon il ajoute de plonger derrière à a monde de Sabrina!
5 / 5 Ludmila
là est voulu bon une histoire et malgré le fait qu'une moitié était beaucoup de sombre, adore quelques dessins. Un parfois compliqué anglais de comprendre.
5 / 5 Maheshvari
A il a voulu il le/a voulu Cela ! Il est absolument pas il il plaît il A premier spectacle de télévisuel a su. Ossia L'air frais a les histoires lateralmente obscurité de Sabrina.
😼

Commentaires client: Captain Marvel Vol. 1: Higher, Further, Faster, More (Captain Marvel ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 10 évaluations
4 / 5 Kermode
Formé: Formé Kindle Encore le viciation de l'héros cela a fait ses preuves ! Une Merveille de Capitaine est l'HOMME , la raison éprouve un plaisir malin partorisca faire transmission de sexe , je ne suis pas opposé à ceci qu'y a des super-héros, tout quelques contraires il était, mais il ne sait pas le plus il invente les caractères nouveaux avec ses pouvoirs concrétisent et sa personnalité propre, cela fait pour manquer d'absolument faire main-je descends dessus quelqu'uns il finance pré-existant , Il A quand Ulysse en femme, Robin de quelques bois en femme, un Général de Gaulle en femme... Et passer de long -là, Sissi une Impératrice incarnée pour l'homme ,
4 / 5 Hillary
Formé: Broché Ce volume contient quelques épisodes 1 à 6 d'une Merveille de Capitaine de la série débutée en 2014, écrit pour Kelly Son DeConnick, dessiné et encrés pour David Lopez, et endroit en des couleurs pour Loi Loughridge. Ce continuazione des séries faites à ces débutés en 2012 que comptes 3 volumes : (1) En poursuite de vol (épisodes 1 à 6), (2) En bas (épisodes 7 à 12), et (3) il A intérieur d'ennemi (A intérieur d'ennemi 1, Merveille de Capitaine 13, 14, 17, Avengers Réunit 16 & 17). il n'est pas indispensable à avoir lu ces volumes avant que ceci.

Un volume ouvre avec la scène de 5 pages à un temps présent : Merveille de Capitaine, Abeille, Jackie, Gill et Tic arpentent l'entrepôt dans la planète lointaine et heurtent à quelques forces de l'ordre local. Un narrer tour 6 semaines en des derrières d'expliquer d'où sortis cette situation. Dans un premier épisode, Carol Danvers prend conscience qu'elle un désir d'aller pour promener , loin. Il dit que j'ai pris au revoir la Caisse (Katharine Ann Renner), Tony Dur, James Va et un autre. Il récupère le vaisseau spatial et un ici restes dans un espace avec Chewie (son chat). Il croise quelques Gardiens d'une Galaxie, sauve Tic, le réfugié cela est venu pour chercher une aide du certain Avenger (Femme d'Araignée) et trouve pour défendre le continuazione du village a mû à quelques destructions massives d'Infinité, village (bas un égide d'une reine Eleanides) réfugié dans la planète que les carices toxiques.

Les merveilles de capitaine il Est le caractère qu'un lecteur préférerait il peut veux. Extrait du superhéroïne à un caractère beaucoup de trempé, capable de représenter dignement quelques personnes féminines dans un monde très masculin d'un superhéros. Merveille de capitaine, une série, est écrit par le scénariste, représentant de l'espèce rare, quelques femmes dans un monde de quelques bandes dessinées. Cela plus est, Kelly Son DeConnick bénéfices d'un adoubement de Warren Ellis, aussi bien que constaté dans un dernier volume d'une série de précédent soyarvel de Capitaine'.

Premier point satisfaisant : David Lopez un le goût bon de ne en exagérant pas quelques attributs sexuels de Merveille de Capitaine dans ses dessins. Il un également un goût bon de proscrire quelques cadrages qu'il mettrait ses fesses ou son coeur en premier doucement. De son côté, se Merveille un le goût bon pour confier dans une écriture d'une série à la femme : Kelly Son DeConnick également auteur de Beau mortífero, une série indépendante publiée pour des Bandes dessinées d'Image, et du minisérie original dessus Norman Osborn (Mauvais incarcerated).

Malgré ces atouts réel, quelques carices de prologue au variation Sans âme autour de la scène de Guerres d'Étoile (avec la réponse d'un film 'Ce ne est pas un droïdes que recherches') avec des caractères sans grosor, et le moyen squelettique sans particularité. Quelques adieux à quelques caractères d'un précédent de séries il parle peut-être au lecteur a impliqué, mais absolument pas pour le lecteur nouveau. Une réunion avec quelques Gardiens d'une Galaxie se semble à une connexion opportuniste pour exploser sa notoriété acquise dans un film de quelques études si se Merveille Quelques Gardiens d'une galaxie. Lopez donne un aspect inoffensive le Drax, Groot et Gamora, du fadeur difficile de croire. enfin passer son chat il réussit dans le périple points soulignés spatiaux comme le caprice de l'irresponsabilité rare.

Faillit il plaît répondu un moyen d'un troisième épisode de sorte que DeKonnick et Lopez réussit la vérité de scène mémorable : Carol Danvers en admonestant Tic pour son comportement irresponsable. Danvers En mode grande sœur, cela insiste à un point pour faire Tic de cri : scène crédible, parfaitement réussi, personnel et simio.

Pour laisser de là que, quelques auteurs trouvent une voix d'un caractère, DeConnick tricote une intrigue que projets un cliché, Lopez conçoit extraterrestres avec la peu de personnalité graphique, et il développe quelques décors au-delà de 3 tirs que la croix il fond de cabine. La merveille de capitaine Arrive comme un sauveuse de la race que subit pour envenenar dans la planète maudite. En 3 phrases, une reine Eleanides là est ridiculisé il en ce comprendre qu'un survie de son village ne sera pas assuré par le terrienne capable au pâté fort (faute assez médecin compétent et une aide financière et logistique d'une Alliance Galactique, celui qui besoin d'une diplomatie, et n'importe qui pour attaquer aussi bien que le sourde).

Sans résultant le dessinateur exceptionnel, David Lopez réussit asiduamente seulement expressions faciales et a souligné. Il amuse avec un morphologie de quelques extraterrestres (de qui le cela regarde le frais Marko en Saga de Brian K. Vaughan Et Fiona Grapas). Il un effort pour rayer quelques décors, de sorte qu'un lecteur déjà ne là est une impression qu'il agit d'étoffes étendues simples avec 3 tirs dessus. Loi Loughridge accomplit l'oeuvre bonne d'endroit en des couleurs que consolide quelques dessins, sans reposer en un myriades de teinté pour mettre session plénière une vue.

Étrangement Ceci prend dommage pour commencer et pour trouver sa vitesse de consolation, malgré le fait que Kelly Sa DeConnick était déjà un scénariste d'une série de précédent d'un caractère. il une fois donne un pas une phase de chauffage (2,5 épisodes), un lecteur un le plaire découvrir le narrer qu'il projette un cliché propre à quelques histoires de superhéros dans un espace, avec le héros qu'essaie de personnalité, avec le coeur de mesure normale, et cela sait pour falloir de son premier cerveau de llamativo.
5 / 5 Woodley
Formé: Formé Kindle Peut d'action
ne me rêve pas plaire autres bandes dessinées qu'il ici trouve trop serieux
Bandes dessinées ne pour moi
5 / 5 Marcello
Formate: Formé Kindle n'a pas su ce caractère, et le voir beaucoup ca boîte de conserve! Une bande dessinée que j a dévoré.
4 / 5 Dunton
Formé: Formé Kindle Était très très coûté seulement la version française. Si n'importe quelle grâce a obligé :) :) :) ! ! ! !
5 / 5 Misty
Encore le viciation de l'héros cela a fait ses preuves ! Une Merveille de Capitaine est l'HOMME , la raison éprouve un plaisir malin partorisca faire transmission de sexe ? je ne suis pas opposé à ceci qu'y a des super-héros, tout quelques contraires il était, mais il ne sait pas le plus il invente les caractères nouveaux avec ses pouvoirs concrétisent et sa personnalité propre, cela fait pour manquer d'absolument faire main-je descends dessus quelqu'uns il finance pré-existant ? Il A quand Ulysse en femme, Robin de quelques bois en femme, un Général de Gaulle en femme... Et passer de long -là, Sissi une Impératrice incarnée pour l'homme ?
5 / 5 Vipponah
Ce volume contient quelques épisodes 1 à 6 d'une Merveille de Capitaine de la série débutée en 2014, écrit pour Kelly Son DeConnick, dessiné et encrés pour David Lopez, et endroit en des couleurs pour Loi Loughridge. Ce continuazione des séries faites à ces débutés en 2012 que comptes 3 volumes : (1) En poursuite de vol (épisodes 1 à 6), (2) En bas (épisodes 7 à 12), et (3) il A intérieur d'ennemi (A intérieur d'ennemi 1, Merveille de Capitaine 13, 14, 17, Avengers Réunit 16 & 17). il n'est pas indispensable à avoir lu ces volumes avant que ceci.

Un volume ouvre avec la scène de 5 pages à un temps présent : Merveille de Capitaine, Abeille, Jackie, Gill et Tic arpentent l'entrepôt dans la planète lointaine et heurtent à quelques forces de l'ordre local. Un narrer tour 6 semaines en des derrières d'expliquer d'où sortis cette situation. Dans un premier épisode, Carol Danvers prend conscience qu'elle un désir d'aller pour promener , loin. Il dit que j'ai pris au revoir la Caisse (Katharine Ann Renner), Tony Dur, James Va et un autre. Il récupère le vaisseau spatial et un ici restes dans un espace avec Chewie (son chat). Il croise quelques Gardiens d'une Galaxie, sauve Tic, le réfugié cela est venu pour chercher une aide du certain Avenger (Femme d'Araignée) et trouve pour défendre le continuazione du village a mû à quelques destructions massives d'Infinité, village (bas un égide d'une reine Eleanides) réfugié dans la planète que les carices toxiques.

Les merveilles de capitaine il Est le caractère qu'un lecteur préférerait il peut veux. Extrait du superhéroïne à un caractère beaucoup de trempé, capable de représenter dignement quelques personnes féminines dans un monde très masculin d'un superhéros. Merveille de capitaine, une série, est écrit par le scénariste, représentant de l'espèce rare, quelques femmes dans un monde de quelques bandes dessinées. Cela plus est, Kelly Son DeConnick bénéfices d'un adoubement de Warren Ellis, aussi bien que constaté dans un dernier volume d'une série de précédent soyarvel de Capitaine'.

Premier point satisfaisant : David Lopez un le goût bon de ne en exagérant pas quelques attributs sexuels de Merveille de Capitaine dans ses dessins. Il un également un goût bon de proscrire quelques cadrages qu'il mettrait ses fesses ou son coeur en premier doucement. De son côté, se Merveille un le goût bon pour confier dans une écriture d'une série à la femme : Kelly Son DeConnick également auteur de Beau mortífero, une série indépendante publiée pour des Bandes dessinées d'Image, et du minisérie original dessus Norman Osborn (Mauvais incarcerated).

Malgré ces atouts réel, quelques carices de prologue au variation Sans âme autour de la scène de Guerres d'Étoile (avec la réponse d'un film 'Ce ne est pas un droïdes que recherches') avec des caractères sans grosor, et le moyen squelettique sans particularité. Quelques adieux à quelques caractères d'un précédent de séries il parle peut-être au lecteur a impliqué, mais absolument pas pour le lecteur nouveau. Une réunion avec quelques Gardiens d'une Galaxie se semble à une connexion opportuniste pour exploser sa notoriété acquise dans un film de quelques études si se Merveille Quelques Gardiens d'une galaxie. Lopez donne un aspect inoffensive le Drax, Groot et Gamora, du fadeur difficile de croire. enfin passer son chat il réussit dans le périple points soulignés spatiaux comme le caprice de l'irresponsabilité rare.

Faillit il plaît répondu un moyen d'un troisième épisode de sorte que DeKonnick et Lopez réussit la vérité de scène mémorable : Carol Danvers en admonestant Tic pour son comportement irresponsable. Danvers En mode grande sœur, cela insiste à un point pour faire Tic de cri : scène crédible, parfaitement réussi, personnel et simio.

Pour laisser de là que, quelques auteurs trouvent une voix d'un caractère, DeConnick tricote une intrigue que projets un cliché, Lopez conçoit extraterrestres avec la peu de personnalité graphique, et il développe quelques décors au-delà de 3 tirs que la croix il fond de cabine. La merveille de capitaine Arrive comme un sauveuse de la race que subit pour envenenar dans la planète maudite. En 3 phrases, une reine Eleanides là est ridiculisé il en ce comprendre qu'un survie de son village ne sera pas assuré par le terrienne capable au pâté fort (faute assez médecin compétent et une aide financière et logistique d'une Alliance Galactique, celui qui besoin d'une diplomatie, et n'importe qui pour attaquer aussi bien que le sourde).

Sans résultant le dessinateur exceptionnel, David Lopez réussit asiduamente seulement expressions faciales et a souligné. Il amuse avec un morphologie de quelques extraterrestres (de qui le cela regarde le frais Marko en Saga de Brian K. Vaughan Et Fiona Grapas). Il un effort pour rayer quelques décors, de sorte qu'un lecteur déjà ne là est une impression qu'il agit d'étoffes étendues simples avec 3 tirs dessus. Loi Loughridge accomplit l'oeuvre bonne d'endroit en des couleurs que consolide quelques dessins, sans reposer en un myriades de teinté pour mettre session plénière une vue.

Étrangement Ceci prend dommage pour commencer et pour trouver sa vitesse de consolation, malgré le fait que Kelly Sa DeConnick était déjà un scénariste d'une série de précédent d'un caractère. il une fois donne un pas une phase de chauffage (2,5 épisodes), un lecteur un le plaire découvrir le narrer qu'il projette un cliché propre à quelques histoires de superhéros dans un espace, avec le héros qu'essaie de personnalité, avec le coeur de mesure normale, et cela sait pour falloir de son premier cerveau de llamativo.
4 / 5 Taicligh
Peut d'action
ne me rêve pas plaire autres bandes dessinées qu'il ici trouve trop serieux
Bandes dessinées ne pour moi
4 / 5 Aldis
n'a pas su ce caractère, et le voir beaucoup ca boîte de conserve! Une bande dessinée que j a dévoré.
5 / 5 Buciac
Était très très coûté seulement la version française. Si n'importe quelle grâce a obligé :) :) :) ! ! ! !

Commentaires client: Chilling Adventures of Sabrina #2 (English ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 4 évaluations
4 / 5 Norman
Formé: Formé Kindle bande dessinée Ajoute. Il est bon de voir A des dessins et aussi bien qu'il a l'histoire il est desenredando petit à petit. je réellement recommande.
4 / 5 Net, Neith
Formé: Formé Kindle Super réserve beaucoup bon et vérité très dessiné très réussi est qu'il surprend vérité beaucoup bon très beaucoup de très beaucoup de bien
4 / 5 Rondalyn
Bande dessinée j'ajoute. Il est bon de voir A des dessins et aussi bien qu'il a l'histoire il est desenredando petit à petit. je réellement recommande.
5 / 5 Uzziah
Super a Livré beaucoup bon et vérité très dessiné très réussi est qu'il surprend vérité beaucoup bon très beaucoup de très beaucoup de beaucoup de

Commentaires client: The Boys Vol. 1: The Name of the Game (Garth Ennis' The Boys) ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 5 évaluations
5 / 5 Tehya
Garth Ennis Est pour rentrer en forme plein partorisca cette série dont cette sélection regroupe quelques épisodes 1 à 6.

Billy Butcher Bénéfices d'une permission de reformista le groupe de superhéros désigné 'les garçons', financés par une CIA et dont la mission est partorisca charger d'un superhéros que peut d'abus et prendre trop à ses consolations. Une action développe dans un monde s'a semblé à un le à nous, à ce prochain qu'y a la drogue il a appelé il a Composé V (ou aussi bleu) que feuilles partorisca achat d'un superpouvoirs de façon provisoire ou permanente (quand est prise pure). Première mission partorisca cet équipage d'agents très spéciaux : endroit dans son endroit l'équipage de jeunes superhéros (sidekicks) qu'occasionnent trop de dégât collatéral.

D'une deuxième scène un ton est donné : Wee Hughie, le jeune, promène à une fête foraine avec sa promesse ; le supervilain déboule en parc plein d'appellation, le superhéros le prend, et Wee Hughe aperçoit que quelques 2 mains de sa promesse cela il a déjà maintenu il ne doit pas qu'organisme à un chef d'un bras principal. Cette série regorge de scènes de violence beaucoup de carte le déconseiller à un plus jeune. D'une façon même, un drogue carices Bleues exacerber un pulsions de quelques héros et son activité sexuelle trouve décuplée.

Partorisca Contraste partorisca informer à cette avalanche de moments extrêmes, un narrateur adopte trois points de vue complémentaires : cela de Wee Hughie cela découvre un monde d'un en contre-héroïsme, cela d'Annie janvier, le jeune superhéroïne jars très blanc et cela va le se heurter rapidement à une réalité cruelle de son groupe favori de superhéros (les âmes sensibles abstiennent), et enfin que de Billy Butcher que reconstitue un équipage d'A Garçons, caractère cynique, manipulateur et sadique.

Quelques dessins de Darick Robertson est minutieux et a détaillé. Il donne une violence graphique très crédible et parfois difficilement supportable. Quelqu'uns les expressions faciales sont de qualité grande : divers, crédible et chargé d'émotion.

Avec quel Predicador, Garth Ennis réussit son pari avec A Garçons : résidus quelques limites ont réussi précédemment tout en continuant comptes l'histoire très bâtie pleine d'humeur très noir et de réussi à quelques habits bons.
5 / 5 Tristen
Un supes cela abonde il est le danger partorisca quelques pouvoirs en endroit. Il A les garçons il est une organisation qu'il dépend une CIA que va partorisca leur convenir qu'ils ne sont pas partorisca émission pour faire ce cela veux.
Dans cet univers, un super-héros nager en un dépravation un la plupart de complet et recevoir il récompense juste à ses péchés. Il est le mordió manichéen, et franchement pas délicat,. Mais une histoire est très très bâti, et enfin toujours plus maigre que n'importe quel parait de prix abord. Si quelques pièces impactantes alterner avec quelques scènes gores, il quelques hanches le frais d'humeur, et y a inclusivamente parfois d'une émotion.
D'un point de vie d'un dessin, est d'un beaucoup de bien, expressif â une limite d'une caricature, mais sans superávit, et sans quell'celé n'importe quel déversoir à une grimace.
En de l'est a opposé, un contexte est posé, un équipage a constitué, et le premier équipage de supes est déstabilisée. Derrière, un quelque nombre de trames commence partorisca cariz, cela va partorisca équilibrer un temps encore une violence d'une histoire principale et relativiser (beaucoup légèrement) un fondateur de principe: une perversion intrinsèque d'un superheros.
4 / 5 Sana'
Brillant simple! Outrageously Plaisant , gory, avec l'endroit d'an excellent de caractères tellement côtés, avec, une autre fois les deux côtés, une personnalité sensible vive, en laissant partorisca l'immersion était il a l'or de brutalité a autres protagonistes. Illustrations exceptionnelles, lequel expressively porte la vie une histoire beaucoup d'écriture.
5 / 5 Jaquenette
Il A les garçons il n'est pas partorisca quelques coeurs sensibles, un habitués de Garth Ennis
le connaître, un auteur est spécialisé dans une humeur noire et graveleux. Quelques partisans d'un Punisher avec une collection Max est habitués à une mode décapant d'un auteur, cela ne sauve pas absolument pas non plus personne. Il A les garçons il est après que le predicador a création personnelle nouvelle, il crée avec Darick Robertson dessinateur de Transmetropolitan, et partorisca me son titre meilleur à ce jour.
En premier lieu publié pour Wildstorm (DC bandes dessinées) après pour Dynamite, A des Garçons des changés d'éditeur à cause d'un côté provocateur et sans pudeur d'un livre. ils ne sont pas le seguace de Ennis , mais a ici été attiré par son approximation dans un super-héros. Ici un super-héros n'est pas blanc plaît neige, ossia êtres humains avec des dépendances et de quelqu'uns déserte que la grâce à son état est intouchables. Quelqu'uns les héros certains d'une histoire sont il A des Garçons, l'équipage spécial d'un partorisca charge pour mettre le frein à quelques types déguisés. Une approximation crue de Ennis renforce un réalisme d'un livre, quelques partisans d'un auteur ne sera pas déçu et quelques lecteurs nouveaux alleriques à quelques héros très propres dessus lui seront surement a séduit.
5 / 5 Gogo
A les garçons il n'est pas partorisca quelques coeurs sensibles, un habitués de Garth Ennis
le connaître, un auteur est spécialisé dans une humeur noire et graveleux. Quelques partisans d'un Punisher avec une collection Max est habitués à une mode décapant d'un auteur, cela ne sauve pas absolument pas non plus personne. Il A les garçons il est après que le predicador a création personnelle nouvelle, il crée avec Darick Robertson dessinateur de Transmetropolitan, et partorisca me son titre meilleur à ce jour.
En premier lieu publié pour Wildstorm (DC bandes dessinées) après pour Dynamite, A des Garçons des changés d'éditeur à cause d'un côté provocateur et sans pudeur d'un livre. ils ne sont pas le seguace de Ennis , mais a ici été attiré par son approximation dans un super-héros. Ici un super-héros n'est pas blanc plaît neige, ossia êtres humains avec des dépendances et de quelqu'uns déserte que la grâce à son état est intouchables. Quelqu'uns les héros certains d'une histoire sont il A des Garçons, l'équipage spécial d'un partorisca charge pour mettre le frein à quelques types déguisés. Une approximation crue de Ennis renforce un réalisme d'un livre, quelques partisans d'un auteur ne sera pas déçu et quelques lecteurs nouveaux alleriques à quelques héros très propres dessus lui seront surement a séduit.

Commentaires client: Star Wars: Darth Vader: Dark Lord of the Sith Vol. 2: Legacy's End ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 6 évaluations
5 / 5 Bple
Formé: Formé Kindle Un chapitre nouveau de cette collection unique d'histoires autour de Vador. Une vision moins complaisante d'une brutalité d'un Siths
que n prise absolument pas à une fascination qu'excite. Il A mesure que l complexiones d'empire , Vador découvre et s il invente moyennant quelque preuve que croix. C est la carte novel vrai que contribue la profondeur nouvelle à un Monsieur Noir D'un Siths et sa rédemption.
4 / 5 Abner
Formé: Broché Un bon narre qu'il soit nécessaire plaît entre quelques partisans d'un prélogie.
Apprécie pour revoir enfin Coruscant, délaissée pour une trilogie nouvelle de film, et pour voir Obscur Vador requérir sa fonction dans un Empire nouveau.
Un un d'un meilleur de quelques 4 volumes actuels, avec un 3e.
4 / 5 Milosh
Un chapitre nouveau de cette collection unique d'histoires autour de Vador. Une vision moins complaisante d'une brutalité d'un Siths
que n prise absolument pas à une fascination qu'excite. Il A mesure que l complexiones d'empire , Vador découvre et s il invente moyennant quelque preuve que croix. C est la carte novel vrai que contribue la profondeur nouvelle à un Monsieur Noir D'un Siths et sa rédemption.
4 / 5 Ilana
Un bon narre qu'il soit nécessaire plaît entre quelques partisans d'un prélogie.
Apprécie pour revoir enfin Coruscant, délaissée pour une trilogie nouvelle de film, et pour voir Obscur Vador requérir sa fonction dans un Empire nouveau.
Un un d'un meilleur de quelques 4 volumes actuels, avec un 3e.
5 / 5 Gertrud
A reçu il tard, mais il est tout un fait satisfait. Une personne à cela était pour destiner il est voulu.
4 / 5 Rodas
Probablement un un d'une bande dessinée meilleure SW, a contenu même SW un celui-ci jour. Je recommande une série entière.

Commentaires client: Avengers Vol. 4: Infinity (Avengers (Marvel NOW!)Graphic Novel) ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 2 évaluations
4 / 5 Loretta
Ce continuazione du volume fait à Prélude l'Infinité (épisodes 12 à 17). Il contient quelques épisodes 18 à 23, initialement regardés en 2013/2014, tout écrit pour Jonathan Hickman, dessiné pour Leinil Francis Yu, encrés pour Gerry Alanguilan, exceptúa un 23 encré pour Yu. Il faillit impérativement a commencé une série pour un premier volume Avengers monde, partorisca attendre comprendre plus de un moyen d'un narrer. Ces épisodes sont également déclarer réédité en Infinité que contient 'Infinité' 1 à 6, 'Avengers' 14 à 23, 'Nouveau Avengers 7 à 12' et 'En contre a marée' 1 & 2.

À une évidence, ce volume est forcément difficile de lire déconnecté d'Infinité, d'alors insére/insère à un deux tiers de de le ceci narre. Il commence pour la page de résumé en des bandes dessinées (7 cabines) cela indique qu'un la flotte spatiale de quelques Constructrices est près un Terroir. Il un après la page que convient quelles ils sont quelques protagonistes différents , chaque comme un quel avec le dessin de son chef et son nom en bas. Il un il 6 Avengers en un Quincruiser 1, un 4 Avengers plus Abîme, Starbrand et Nightmask en un Quincruiser 2, un 4 Avengers en vol autonome dans un espace, quelques 5 catégories de partenaires d'extraterrestres à quelques Constructeurs, un Concile Galactique, un Garde Impériale Shi'Air, un Superskrull et Ronan (plus quelqu'uns autrui cela se semble à un bord de quelques épisodes).

Un Concile Galactique accepte partorisca intégrer temporairement un Skrulls dans ses files que comprend déjà un Brood et Annihilus. Un Avengers concentrer sa ronde en le vaisseau amiral de quelques Constructeurs. Quelques quelqu'uns sont saisis pour le groupe de Jardiniers il est passé pour Ex Nihila. Un un de quelques membres d'un Concile négocie clandestinement un accord de reddition avec quelques Constructeurs, sans informer un reste d'un Concile. Défait la couture plate, un Skrulls donne à quelques Constructeurs.

Forcément, le ne en lisant pas que ces épisodes, un lecteur sent la forme de frustration légitime. Quelques questions en suspendu quand en terminant un épisode il trouve ses réponses en un autre serieux (Nouveaux Avengers ou Infinité) et un début de quelques débuts d'épisode suivant dans la situation nouvelle dont ne sait pas il ainsi est devenu. Il est une raison de sorte qu'il est conseillé assez pour lire ces épisodes dans l'infinité où est mise dans un ordre. Ceci laisse par exemple pour comprendre d'où Nano Noir issu (le de un Cull Obsidiana) cela ne regarde pas pour arriver de n'importe quelle part pour faire ne sait pas que, ou la raison est importante pour savoir passez de l'est dessus le Saturne.

Effectivement ces présents de volume ceci malgré la forme d'unité tant qu'unit plus particulièrement à un aspect cosmique d'un conflit et à quelques affrontements contre un vaisseau amiral de quelques Constructeurs. Malgré de l'est, un lecteur sera frustré pour voir Thor à un en un cadavere du Constructeur, sans savoir l'a ainsi développé un affrontement (beaucoup spectaculaire d'ailleurs). Quant à autres parts de ce 'hasard', un lecteur il appréciera de tellement plus un narrer cela il a de la connaissance bonne de quelques caractères si se Merveille que carices, parfois seulement un temps de confusions il de cabines (par exemple Roquette Raccoon, de quelques Gardiens d'une Galaxie).

Malgré le fait que ces épisodes sont regardés au rythme bimensuel, une gérente éditoriale un réussi de leur affecter à un unique dessinateur : Leinil Francis Yu. il n'a pas la mission beaucoup enviable d'il alors doit cela il représente la bonne trentaine de caractères différents, sans erreur dans son déguisement, ou son superpouvoirs. Un lecteur est en législation pour supposer qu'un coordinamento entre un 3 serieux (2 que carices au rythme mensuel et un troisième 2 temps pour mois) un a dû être le défi logistique beau . Il un sûrement le fallu pour établir d'un diagrammes complexe du plaire le caractère il trouve où et quand, et pour leur passer de remise des chaque caractères de déguisements. Pour cet aspect de quelques dessins, Yu jeux de merveille quieta , sans faute, en réussissant pour faire souligne chaque caractère et pour le donner immédiatement identificable.

Une deuxième difficulté au plaire Yu un a il a dû faire cher est un caractère même de quelques hasard. Dans la guerre de proportion spatiale, il un de quelques accords entre quelques factions différentes de quelques défenseurs d'un Terroir et d'une galaxie libre (ossia de quelques scènes de dialogue difficile pour donner visuellement intéressant) et de quelques affrontements dans un espace d'ampleur très grande, avec d'énorme vaisseaux et de quelques caractères tout petits. Il indigne ces affrontements ils développent en 3 dimensions d'un espace (effectivement sans doucement de derrière pour détailler), avec le volumétrie difficile de donner. Yu Très avère beaucoup d'adroit, le contente pour faire tableaux figés de vue instantanée, sans essayer pour donner un mouvement ou pour concevoir pour parier en scène vivante.

Leinil Francis Yu confère au chaque visage et chaque silhouette la présence forte, beaucoup serieux, grâce au encrage a soutenu le mordió rugueux. Pour une foulure de cette élection graphique, convainc un lecteur d'une présence imposante de l'Amsterdam de Capitaine, le chef naturel doué du charisme incontesté, soldato expérimenté et aguerri pour des batailles nombreuses. En revanche Yu conserve le tic de bandes dessinées de superhéros cela consiste à fortement insister dans quelques attributs de quelques caractères féminins, fessiers en premier doucement ou coeur de mesurer disproportionnée (raison Ex Nihila doit cela- il généreusement a muni ?) Et de formes bizarres (de quelques obus pour Noirs Widow) que défient quelques lois élémentaires d'une gravité. Quelques couvertures de quelques épisodes 18 à 22 (caractères en fond noir) il est de toute la beauté, transcrivant pour maravillarse un poids que pendu dans quelques épaules d'un superhéros et sa détermination pour sortir d'un noirceur de quelques hasard.

Difficile d'apprécier ce quatrième volume d'une série Avengers pour il-quieto, autant est indissociable d'une Infinité d'hasard. Jonathan Hickman manipule avec prendre la relève de quelques accords propres à ce genre de choquer galactique, tout en contribuant assez de variation, de justifications et de motivations personnelles pour le donner seulement. Leinil Francis Yu acquitte d'une tâche difficile pour diriger la distribution pléthorique, sans la faute de raccord de la scène à un autre, tout donne chaque caractère facile pour distinguer. Ceci malgré une lecture de ce volume n'est pas facilement recommandable pour il-la raison quieta réclame la connaissance solide de quelques caractères que cariz, ainsi que de quelques hasard que développe en quelque serieux 'Nouveau Avengers' et 'Infinité'.
5 / 5 Ahiga
Ce continuazione du volume fait à Prélude l'Infinité (épisodes 12 à 17). Il contient quelques épisodes 18 à 23, initialement regardés en 2013/2014, tout écrit pour Jonathan Hickman, dessiné pour Leinil Francis Yu, encrés pour Gerry Alanguilan, exceptúa un 23 encré pour Yu. Il faillit impérativement a commencé une série pour un premier volume Avengers monde , partorisca attendre comprendre plus de un moyen d'un narrer. Ces épisodes sont également déclarer réédité en Infinité que contient 'Infinité' 1 à 6, 'Avengers' 14 à 23, 'Nouveau Avengers 7 à 12' et 'En contre a marée' 1 & 2.

À une évidence, ce volume est forcément difficile de lire déconnecté d'Infinité, d'alors insére/insère à un deux tiers de de le ceci narre. Il commence pour la page de résumé en des bandes dessinées (7 cabines) cela indique qu'un la flotte spatiale de quelques Constructrices est près un Terroir. Il un après la page que convient quelles ils sont quelques protagonistes différents , chaque comme un quel avec le dessin de son chef et son nom en bas. Il un il 6 Avengers en un Quincruiser 1, un 4 Avengers plus Abîme, Starbrand et Nightmask en un Quincruiser 2, un 4 Avengers en vol autonome dans un espace, quelques 5 catégories de partenaires d'extraterrestres à quelques Constructeurs, un Concile Galactique, un Garde Impériale Shi'Air, un Superskrull et Ronan (plus quelqu'uns autrui cela se semble à un bord de quelques épisodes).

Un Concile Galactique accepte partorisca intégrer temporairement un Skrulls dans ses files que comprend déjà un Brood et Annihilus. Un Avengers concentrer sa ronde en le vaisseau amiral de quelques Constructeurs. Quelques quelqu'uns sont saisis pour le groupe de Jardiniers il est passé pour Ex Nihila. Un un de quelques membres d'un Concile négocie clandestinement un accord de reddition avec quelques Constructeurs, sans informer un reste d'un Concile. Défait la couture plate, un Skrulls donne à quelques Constructeurs.

Forcément, le ne en lisant pas que ces épisodes, un lecteur sent la forme de frustration légitime. Quelques questions en suspendu quand en terminant un épisode il trouve ses réponses en un autre serieux (Nouveaux Avengers ou Infinité) et un début de quelques débuts d'épisode suivant dans la situation nouvelle dont ne sait pas il ainsi est devenu. Il est une raison de sorte qu'il est conseillé assez pour lire ces épisodes dans l'infinité où est mise dans un ordre. Ceci laisse par exemple pour comprendre d'où Nano Noir issu (le de un Cull Obsidiana) cela ne regarde pas pour arriver de n'importe quelle part pour faire ne sait pas que, ou la raison est importante pour savoir passez de l'est dessus le Saturne.

Effectivement ces présents de volume ceci malgré la forme d'unité tant qu'unit plus particulièrement à un aspect cosmique d'un conflit et à quelques affrontements contre un vaisseau amiral de quelques Constructeurs. Malgré de l'est, un lecteur sera frustré pour voir Thor à un en un cadavere du Constructeur, sans savoir l'a ainsi développé un affrontement (beaucoup spectaculaire d'ailleurs). Quant à autres parts de ce 'hasard', un lecteur il appréciera de tellement plus un narrer cela il a de la connaissance bonne de quelques caractères si se Merveille que carices, parfois seulement un temps de confusions il de cabines (par exemple Roquette Raccoon, de quelques Gardiens d'une Galaxie).

Malgré le fait que ces épisodes sont regardés au rythme bimensuel, une gérente éditoriale un réussi de leur affecter à un unique dessinateur : Leinil Francis Yu. il n'a pas la mission beaucoup enviable d'il alors doit cela il représente la bonne trentaine de caractères différents, sans erreur dans son déguisement, ou son superpouvoirs. Un lecteur est en législation pour supposer qu'un coordinamento entre un 3 serieux (2 que carices au rythme mensuel et un troisième 2 temps pour mois) un a dû être le défi logistique beau . Il un sûrement le fallu pour établir d'un diagrammes complexe du plaire le caractère il trouve où et quand, et pour leur passer de remise des chaque caractères de déguisements. Pour cet aspect de quelques dessins, Yu jeux de merveille quieta , sans faute, en réussissant pour faire souligne chaque caractère et pour le donner immédiatement identificable.

Une deuxième difficulté au plaire Yu un a il a dû faire cher est un caractère même de quelques hasard. Dans la guerre de proportion spatiale, il un de quelques accords entre quelques factions différentes de quelques défenseurs d'un Terroir et d'une galaxie libre (ossia de quelques scènes de dialogue difficile pour donner visuellement intéressant) et de quelques affrontements dans un espace d'ampleur très grande, avec d'énorme vaisseaux et de quelques caractères tout petits. Il indigne ces affrontements ils développent en 3 dimensions d'un espace (effectivement sans doucement de derrière pour détailler), avec le volumétrie difficile de donner. Yu Très avère beaucoup d'adroit, le contente pour faire tableaux figés de vue instantanée, sans essayer pour donner un mouvement ou pour concevoir pour parier en scène vivante.

Leinil Francis Yu confère au chaque visage et chaque silhouette la présence forte, beaucoup serieux, grâce au encrage a soutenu le mordió rugueux. Pour une foulure de cette élection graphique, convainc un lecteur d'une présence imposante de l'Amsterdam de Capitaine, le chef naturel doué du charisme incontesté, soldato expérimenté et aguerri pour des batailles nombreuses. En revanche Yu conserve le tic de bandes dessinées de superhéros cela consiste à fortement insister dans quelques attributs de quelques caractères féminins, fessiers en premier doucement ou coeur de mesurer disproportionnée (raison Ex Nihila doit cela- il généreusement a muni ?) Et de formes bizarres (de quelques obus pour Noirs Widow) que défient quelques lois élémentaires d'une gravité. Quelques couvertures de quelques épisodes 18 à 22 (caractères en fond noir) il est de toute la beauté, transcrivant pour maravillarse un poids que pendu dans quelques épaules d'un superhéros et sa détermination pour sortir d'un noirceur de quelques hasard.

Difficile d'apprécier ce quatrième volume d'une série Avengers pour il-quieto, autant est indissociable d'une Infinité d'hasard. Jonathan Hickman manipule avec prendre la relève de quelques accords propres à ce genre de choquer galactique, tout en contribuant assez de variation, de justifications et de motivations personnelles pour le donner seulement. Leinil Francis Yu acquitte d'une tâche difficile pour diriger la distribution pléthorique, sans la faute de raccord de la scène à un autre, tout donne chaque caractère facile pour distinguer. Ceci malgré une lecture de ce volume n'est pas facilement recommandable pour il-la raison quieta réclame la connaissance solide de quelques caractères que cariz, ainsi que de quelques hasard que développe en quelque serieux 'Nouveau Avengers' et 'Infinité'.