<

Qu'est-ce qu'une Spectacles?


Commentaires client: High School Musical : Premiers Pas sur ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 21 évaluations
5 / 5
Seguace De tous ces touchers à une musique et à un cinéma, ce film combine ces deux arts parfaitement, mélant dans une trame le format de paire petite belle pour Zac Efron et Vanessa Hudgens. Recu Un temps et beaucoup emballé, si es nostaliques de ce film qu'un propulsé quelques acteurs de ces films à un avant d'une scène, I en consultant partorisca l'acheter, la raison le peut regarder le mainte récupération mais n'en lasse !
5 / 5
Présent partorisca nos garçons, adore. N'importe quel prenden de chantonner après chaque visionnage aussi bien que relatif d'attention, ils en manquant de partorisca apprécier ce type de spectacle.
5 / 5
Salutation,
Veut ce film.
Cordialement
Nathalie
5 / 5
1er a opposé d'une trilogie, découvre quelques caractères principaux de HSM, beaucoup plaisants de revoir cette histoire av quelques filles. Un Crépuscule sans des effets spéciaux de quelques adultes.
5 / 5
L'institut Musical est l'histoire assez simple et les chansons beaucoup prenante ceci filme il fait pour passer le moment remercié en familier le recommander animadamente.
5 / 5
Assez su. Ceci dvd est satisfait un la description.
5 / 5
l'institut musical est l'histoire assez simple et les chansons beaucoup prenante ceci filme il fait pour passer le moment remercié en familier le recommander animadamente.
4 / 5
Partorisca Quelques jeunes et des moins jeunes qu'amour une danse, une musique et un charme de quelques acteurs dans ce film.
5 / 5
De sorte qu'adore HSM, partorisca dernier un plaisir avec ce DVD partorisca toucher!
Dommage qu'une photo n'a pas été selon une jaquette d'un DVD ceci peut créer la confusion avec un film, est mon hasard, il a cru partorisca acheter le collectionneur de version d'un film HSM1...
5 / 5
Toujours le présent, mon filleule un apprécié, ceci était sa série a préféré, elle un apprécié et celà il une donnée un sourire !
Recommande ;-)
4 / 5
actif recu ces dvdes en présent d'une part de ma mère à l'égal cela suis très heureux du présent
4 / 5
Doit cela il avoue qu'une histoire n'en y ayant pas absolument pas d'exceptionnelle mais un charisme de quelques acteurs, quelques chansons entraînantes et pleins d'émotions et puis la morale petite bonne en tout cas cela a adoré ce film. Il est le plaisir partorisca quelques yeux et quelques oreilles et était ceux qui ils ne sont pas partorisca le partisan de quelques comédies musicales croit que qu'il est partorisca voir au moins une fois partorisca passer le moment remercié.
4 / 5
Est trés simple un produit ne correspond pas à un descriptif raison en un pochette indique'd'abord beaucoup en scéne' tant qu'est un Institut de jeu musical !!!!
4 / 5
Un film d'avecéla donnée musicale de qui est-ce qui n'importe qui ceci lasseras jamais amour d'humeur de l'action tout est j adore cette trilogie
5 / 5
Ma fille de 12 ans m'a ainsi parlé de ce film cela a regardé il avec son et il a trouvé ce remarquable : chansons beaucoup de bien, chorégraphies bonnes, l'histoire bonne... Il A acheter sans douter il a des garçons de 10 à 14 ans.
5 / 5
Pour passer le moment bon avec des jeunes. Il est marqué un rythme et le mordió fleur bleue, mais à à à ceci lui plaît. Mon frangine de 13 ans est adeptes !
5 / 5
Une histoire d'amour dans l'institut entre le seguace de corbeille et la surdouée. Une histoire n'en y ayant pas absolument pas d'originale mais quelques paquet et chansons nombreux que parsèment un film est passe pour résulter quelques icônes d'une génération nouvelle, d'une façon même cela 'Gras' 30 ans plus tempranos. Quelques acteurs sont sympas, une chorégraphie réussie et une musique addictive. Un cocktail bon pour faire de ce film un un de quelques films cultas d'un futur.
4 / 5
Apres A vu ce film, en accomplissant qu'il est assez bon. il n'est pas effectivement pas exceptionnel, mais il un le mérite pour être vu au moins une fois.
A pasé le moment bon.
4 / 5
Adore ce film! Il est vrai qu'une histoire n'est pas originale et cela fait pour penser pour Engrasar. Mais quelques acteurs débrouillent assez (Spécialement Zac Efron/ Troy Bolton!) Et quelques chorégraphies et quelques chansons sont la vérité il refroidit (Note: BO pour acheter!).

En plus, un DVD est plitôt n'importe quel mauvais. Au-delà d'un film (à n'importe quel mauvais de langues différentes), contient:

-Un en faisant de de un film (environ 8-9 minutes)

-2 clips : ' nous sommes tous dans ces voisins' et 'il ne peut pas prendre mes yeux en dehors de de les thés (titre en plus en BO)

-Une chorégraphie n'importe qui à n'importe quelle

et une version karaoké d'un film

Maintenant, ne voit pas cela il attend l'acheter!
4 / 5
Une comédie musicale dans l'institut, en manquant de pour le faire, c à divertissement bon avec le ton d'humeur, c bien le film pour un ados. ca Change le bit d'un savon habituel...
4 / 5
Sinon l'as , il a acheté un DVD, il est beaucoup de bien.

Commentaires client: Barber : Vanessa (Glyndebourne). Bell, Verrez, Montvidas, Plowright, ...

Évaluation: 5 hors de 5 avec 2 évaluations
5 / 5 Luiza
Une version belle admirablement chanté, en le escenificado magnifique. D'un Grand Glyndebourne.
5 / 5 Harimilla
Samuel Barbiere (1910-1981), le compositeur immortel du Adagio fameux a tiré sur du son quatuor les cordes - le adagio a mis à toutes les sauces possibles et imaginables d'ailleurs ! - Accoupler partorisca une vie d'un autre compositeur grand trop peu touché aujourd'hui - Gian Carlos Menotti (1911-2007), un été un de quelques compositeurs quelques plus américains grands d'un XX siècle.
Partorisca Souvenir, a également composé, une oeuvre Antoine & Cléopâtre partorisca une inauguration d'une Oeuvre Métropolitaine nouvelle de N. En 1966.
A écrit des oeuvres nombreuses de qui Vanessa (1957) partorisca quelques Lois Métropolitaines anciennes précisément.

Vanessa, dans le livret de son collègue Menotti, raconte l'histoire qu'il pourrait décrire aussi bien que 'Bergmanienne'.
Trois femmes; trois générations : Un comtesse, cela domine une oeuvre de ses silences et de ses regards terribles. Vanessa, sa fille. Femme dans un tour mais fermé dans ses rêves de l'amour perdu.
Et Erika belle et frais, respectivement net et nièce de quelques deux femmes précitées.
En evasión de l'est-fermé, où quelques miroirs de quelqu'uns ont habité riches il est regardé un unique de Vanessa que souhaite immobiliser un temps de 20 ans très pour vieillir, et voir revenir un homme de sa vie, quelques trois femmes 'montre' ; cela dans un silence et un desacato , cela en un hystérie de la mémoire amoureuse vaine, cela en un fraicheur de la jeunesse opprimée pour quelques caractères souverains d'un deux aînées.
Une arrivée spontanée de Anatole, homme dans une force d'un âge, va chavirer cet ordre il a établi. En premier lieu en séduisant partorisca la nuit un naive Erika, partorisca termine après pour épouser Vanessa a perdu dans son rêve... Raison Anatole n'est pas autrui ceux-là quelques bords d'un homme cela il a voulu 20 ans plus tempranos de l'amour fou. Cet homme appelé d'ailleurs également... Anatole!
Une confusion de quelques alcools qui est donne ainsi à à il satisfaire. Passé, rupture, amour, déception, mensonges et trahisons, aussi bien qu'ils le chantent un peu d'en dirigeant dans le quintette final boulevsersant, est quelques ingrédients de cette oeuvre ils ont familiarisé. Anatole Est l'homme sans scrupule grand, cela ne pense pas avant que tout cela au son plaire égoïste - ici renforcé encore pour ses séductions que va jusqu'à ce que quelques femmes de chambre en Vanessa n'importe qui pour casser son rêve je réveille, en fermant quelques yeux.
Parié en scène de Keith Warner partorisca Glyndebourne rendez-vous de 2018. Il séduit pour une beauté esthétisante de son approximation; ces miroirs immenses sans tain, à quelqu'uns encadre argentés que structures en de mouvements élégants quelques espaces différents, est revenu partorisca tour pour refléter d'une réalité, plongé en un subconscients, gouffres cela ouvert en quelques mémoires et quelques blessures secrètes de ces trois femmes sublimes et bouleversantes.
Un vieux comtesse est incarné par une immense soprano cela appartient déjà à nos mémoires : Rosalynde Plowright. D'une cote de ces 70 ans, de l'élégance suprême dans sa robe noire, elle cela habite en un presque silence, n'en subissant pas moins de plein fouet quelques douleurs de ces femmes .
Vanessa est incarnée pour Emma Bell pleine de conviction, d'amour et du lyrisme échevelé.
Mais quelques palmiers revient à mon sens à Erika sublima de Virginie verra. Encarnación bouleversante, à une ressemblance perturbadora avec Grace Kelly, Virginie verra il empare de cette fonction avec la cote de vue, la passion inouïe. Sa pureté, sa fierté, son élégance, un interprète il était paire pour cette fonction !
Anatole Est chanté par le Edgaras Montvidas à un reborde raffiné et soigné , incarnat idéalement un veulerie et un opportunisme d'un caractère.
Dans une fonction d'un docteur vieux de familier, au tour pour dire quelques vérités, Donnie Ray Albert est parfait.

Dans cette partition à une complexité d'écriture extrême, où quelques pièges attendent quelques musiciens à la chaque mesure, faillit un orchestre en dehors de paire et le chef à une efficacité redoutable et inspirée ! Londra Philarmonic A orchestré il a dirigé pour Jacub Hrusa - du cela avoue n'en y ayant pas jamais remarquer parlé d'abord - est exemplaire.
Sinon sais cette oeuvre, il est vrai une occasion pour le découvrir en bas quelques auspicios meilleurs ! Cette production où chaque image est plus sublimar que quelques précédents, où quelques reflets de quelques âmes ont tourmenté il est quelques échos de la musique exacerbée et bouleversante, saura il est sûr te séduire !
'Montre quelques miroirs!' Écrier Erika il a désespéré cela il prend ainsi un endroit de Vanessa, dans la scène finale sublima cela arrivé dans un silence. Dévoilez Quelques miroirs ! Supporters chers d'oeuvre, il a- envier pour te dire, et il courra pour acquérir ce Bluray à une réalisation exemplaire !

Commentaires client: Le Sacre de Louis ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 1 évaluations
4 / 5 Svend
Un pari en scène spectaculaire et majestueuse, quelques voix sublimes de quelques Correspondances Conjointes, le choeur de garçons à quelques voix pures, de quelques musiciens virtuoses et le chef grand, Sébastien Daucé !
Un DVD magnifique avec le frais de plans gros , le coffret de toute la beauté... Un plaisir pur !

Commentaires client: Haendel : Saul, Oratorio. Purves, Davies, Crowe, Bevan, Hulett, ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 4 évaluations
4 / 5 Arend
Il un le vingtaine d'ans, Peter Sellars a cassé le tabou en véhiculant un oratorio Theodora dessus scène, il en approchant que si un compositeur y avait conçu plaît une oeuvre, celui qui sa musique transpire les pages pleines d'ailleurs. Ceci était le succès et ces restes d'ailleurs un d'un DVD grand il est d'oeuvrer à ce jour.

Ceci était à un tour de Barrie Kosky de emboîter un pas au son aîné en 2015 en approchant un autre oratorio de Handel, Saul, partorisca donner la version scénique opératique. Il en manquant de partorisca dire que quelques prêts de texte partorisca merveille d'alors ajoute des remises bibliques et shakespeariennes en origine directe de Roi Lear et de Macbeth. Plus de l'oeuvre à caractère religieux, Handel dans un fait l'opère qu'il vise une plongée lente du roi, Saul, dans une folie. Une folie maintenue pour quelque jalousie maladive à un jeune David cela est arrivé partorisca sauver Israele attaque un géant Goliath et qu'un village met partorisca location dans les proportions supérieures à quelques éloges s'ont dirigés à son roi que ne le donne pas soutien .

En situant tous ses protagonistes dans le tapis de résidus noirs que préfigurent à bons sûr un cendres du roi et du royaume en train de sombrer et en allant bon au son autodestruction, Barrie Kosky élabore la lecture raffinée et fouillée de quelques textes écrits dans quelque anglais que déjà ne langue, cela d'un XVIII siècle. En habillant ses caractères de déguisements souvent somptueux, jeux dans quelques lumières avec un art que confond et questions de toute une provision artistique et la physicienne absolument exceptionnelle. Cariz Quelques ballets très contemporains de l'énergie totale. Il remarque quelques déplacements d'un choeurs (fabuleux à un passage) a réglé à un millimetro. Cruise ici dans quelques cimes d'un escenificados utilement ingénieux et cela donne partorisca comprendre quelques tensions homosexuelles qu'il régit une amitié profonde entre David et Jonathan, quelques bords d'un Roi que gagne tout pour sauver son amant/ami d'une folie perverse paternal.

À un plan musical, une réussite est pratiquement à un égal d'un escenificado. Christopher Purves que, d'ailleurs, n'est pas et de lointain n'importe qui cela à un quel Haendel un réservé un nombre du plus grand d'airs essaie fait de l'implication totale et absolument crédible pour incarner cette plongée à une folie. Quelques restes de voix sûre et belle. Iestin Davies Amours pour une pureté de sa ligne chante d'en contre-ténor et une sécurité de son technicien. Lucy Crowe est parfait en Merab, une fille d'un roi a promis à David après sa victoire en Goliath tant que son père est là allé déjà promis à autrui. Paul Appleby est le ténor sûr et totalement convaincant en Jonathan. Une réserve petite seule ira Sophie Bue dont l'air d'entrée, très technique, n'est pas allé totalement réussi pour des questions de prise de respire, la question le mordió récurrente malgré le fait que moins sensible en un continuazione de sa provision. Ivor Bolton Passe brillamment sa troupe et le paisible a Orchestré d'a Âge de Enlightment dans une adhésion que sent total au escenificado elle-quieto à un service d'une oeuvre et d'une partition.

En entoure, a attaqué le total !
5 / 5 Engres
Un pari en scène un temps même obria' mais aussi foisonnante et baroque !
Une distribution est parfaite, leur déguise stupéfiante, en le je entoure il l'a attaqué dessus toute une ligne !
D'ailleurs, en origine de Glyndebourne, absolument pas d'étonnant : n'importe quel il n'a jamais vu absolument pas d'en ils cela il n'a pas été du niveau irréprochable.
4 / 5 Kwami
A une fois commandé aucun plus de deux jours pour recevoir dans sa caisse les papiers un objet tellement convoité et introuvable ailleurs. Simple et efficace.
4 / 5 Khari
A beaucoup apprécié cette oeuvre baroque : escenificado et spécialement rebordes

Commentaires client: Werther ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 50 évaluations
4 / 5 Crom
Il sache que ce dvd était partorisca sortie. Côme batte- être d'une autre façon? Il est partorisca m'un majeur de l'émotion musicale ne sentait jamais. Je l'ai vu à une oeuvre et mesurer mon régime. Werther Est une oeuvre oui terriblement romantique cela ne subit pas une médiocrité qu'il le ferait rapidement émigrer en un ridicule ou un pompeux. Ici tout est parfait, sans en y ayant une froideur d'une perfection, d'un orchestre, dirigé pour Michel Plasson à une cime, à quelque brillant ou couleurs sombres, cela passe pour un escenificado que fait des chanteurs de quelques êtres de viande et de sang, quelques décors, inspirés du peintre danois (Hammershoi), sobres mais juste de l'est cela faillit, avec une idée paisible de faire passe un spectateur entre un tiers et des quatrièmes lois d'un intérieur externe d'une chambre de Werther pour le jeu maigre d'éclairage et un avancé d'une chambre de Werther d'un fond d'une scène à un atacante. En envisageant quelques chanteurs... Tout un superlatifs est pour sortir d'un tiroirs pour parler. Quelqu'uns les fonctions secondaires sont la cote à un plaire un choeurs de filles. Sophie ( AC Gillet) est parfait d'ingénuité. L. Tézier Campamentos Albert fríen entièrement à quelques opposés de Werther, des ROMANTIQUES, a ici incarné pour Jonas Kaufmann cela ne touche pas pour être Werther mais qu'Est Werther. Je peux même pas plus imaginer ce caractère je descends autres tirs. Il donne tout à son héros. Son interprétation corporelle aussi bien que son interprétation vocale - inutile de parler de sa voix, tout un déclare dit - est point et il écarte et donner terriblement humain, vulnérable, fragile et oui terriblement que rayon. Charlotte a interprété pour Sophie Koch est parfait, elle aussi, et un osmose entre les deux chanteurs est oui beaux qu'un frissons est à un rendez-vous. Sans raconter que, au-delà pour chanter superbement, habite sa fonction intensément - unique est pour leur voir quand en terminant une troisième loi - que de quelques acteurs de l'oeuvre ne meilleure . Une part orchestrale entre un tiers et une quatrième loi est le moment grand. Il est sombre et tragique de souhaiter. En entoure, il doit ceci Werther dans un disque dur du lecteur-enregistreur et a regardé bien cronometra cette version a télévisé, cela a laissé pour voir quelques tirs de quelques chanteurs plats grossistes et pour apprécier une sutileza de son jeu. il naturellement est le compléter qu'il l'a vu il dans une scène. Actif Déjà une version télévisée ne m'empêche pas pour acheter un dvd, ceci dit partorisca spectacle que quand maître raído celui qui celui-là dire. Un moment très grand!
4 / 5 Macadhamh
Magnifique opéra, plein de romantisme, musique belle dirigéet pour Michel Plasson et de géniales chanteuses que sait il a aussi mis un intensité dramatique : Jonas Kaufmann (Werther), Sophie Koch (Charlote), Ludovic Tézier (Albert). Jonas Kaufmann Est le Werther vaéà un vocalement et physiquement. Charlotte et Werther former la paire &il empire; un chimie parfait. Mention spéciale pour un très il donneéet Anne-Catherine Gilet (Sophie). Géniaux décors, simple et beau. Un son est excellent aussi.
Malheureusement, un spectacle est en partie gâchéet pour le équipe de cameramen qu'amours quelques originaux et films en bas tout quelques coins possibles : premier d'un entréet en scène de quelques chanteurs, d'un plafond, en contre-jour, avec des transmissions incessantes de coin de prise de vue et de zums souvent ratés. Cela met aussi le frais trop de distractions en un éléments visuel, cela n'est pas favorable &empirer; le écoute serein. Un opéra ceci ne filme pas aussi bien que le thriller ou l'occidental.
5 / 5 Haye
Enfin... Je fais partie d'un bienheureux cela a découvert ce Werther, n'importe quel vu à une Oeuvre Un Bastille non plus plus dessus Art, mais dont le DVD tout nouveau est imposé en mine antre d'amateur d'art lyrique, de ma réunion récente (et ainsi tard mais qu'importations, n'est jamais trop soir...) Avec Jonas Kaufmann béni de quelques du.
Cela dit que l'il n'est pas déjà l'état a dit ?
D'alors tout qu'un déclare dit est vrai, sans emphase ni exagération, mais avec exactitude et pertinence.
Un ennui, si ours pour dire, avec Jonas Kaufmann, est qu'il puisse n'importe qui une économie d'un superlatifs.
À un vrai, il ne un de mots pour exprimer la réunion avec une perfection absolue.
Cela agit d'un chanteur, cela agit d'un acteur, cela agit d'un artiste qu'il passe tout dans son passage, n'importe qui pour laisser qu'une émotion, une stupéfaction, une admiration.
Une émotion, la stupéfaction, une admiration qui tue mais que n'importe quelle donner une impression pour être victimes du rapt intimes, cela respecte notre intégrité.
ne sort pas indemne d'un telle expérience mais il sort intact et plus encore grandi.
Absolument pas indemne, ne : une incarnation fantastique de Werther pour Jonas Kaufmann réussit à un tréfonds et perturbe, il un quelque chose de violent dans un accident que causes, évoque tout particulièrement une intensité indicible d'une scène de son tour, à un rendez-vous fixé pour Charlotte, est proprement paisible et il est tétanisés pour une émotion, une stupéfaction, une admiration, absolument pas autrui pour faire que pour aller sans contrôle en le ondulatorio cela plonge.
Intact et plus encore grandi, soi : un ondulatorio plonger mais n'importe quelle crues , porte doucement et doucement dans un sable, pantelants mais heureuse.
Lenteur et dulzor que trouve sa achèvement dans une scène admirable d'une mort de Werther, que Jonas Kaufmann tombe pour une éternité dans un or d'une beauté idéale.
Cette représentation de Werther est l'état de grâce absolue, seulement est en des feuilles pour faire et aller, sans retenu, ne peut pas trouver que d'une joie, d'une félicité et d'un plénitude.
Faillit- le requérir, tout quelques autres interprètes de chanteurs sont parfaits, Sophie Koch spécialement, Charlotte magnifique, n'en oubliant pas pour le dire malgré le fait que Jonas Kaufmann, sans affectueux le, peut faire il oublie.
Est un moment pour ajouter que cet artiste d'exception, cela incendie une scène et galvanizar une salle, un le gentillesse et la modestie inversement proportionnelle sa supériorité, et cela est arrivé pour faire craquer quand, avec la spontanéité manifeste, serré affectueusement son partenaire et donne le accolade chaud à Michel Plasson en dessous quelques applaudissements incessants d'une audience.
Massenet, Trop souvent mais injustement taxé de 'ringardise', doit trouver ici une reconnaissance juste de son talent.
Quelques commentaires partorisca détailler seulement, pour faire écho à quelques commentaires : ils sont absolument pas déclarer dérangé d'une élection de Benoît Jacquot partorisca nous vise un héros en un coulisses tant qu'un (merveilleux) Michel Plasson ouvre un champ d'une partition.
Tout à un rovescio, a très été ému pour une vision inusual mais remuante d'un héros que presse ses mains et en contractant sa mâchoire bas un empire d'un trac, a trouvé ceci beaucoup image belle, à à à tout lui plaît que de Sophie Koch de ceux-là quelques mouvements partorisca relajar premier de sa scène grande de déploration, quand elle relit quelques papiers que Werther il une écriture d'un exil provisoire qu'elle il un infligé, une mort dans une âme.
En envisageant quelques points de vue 'verticales' d'un cinéaste, regardé pertinent, en le escenificado très élaboré mais dénuée de artificio ou de la fête prend prétentieux.
Tout est beau et en perturbant en ce Werther, a le frais de régime pour être vivants pour une connaissance.
Une grâce, absolument.
5 / 5 Otoahhastis
Un ' Werther' de flammes, romantiques de souhaiter, excellemment falloir pour des chanteurs d'artistes du niveau grand ainsi que quelques musiciens ont dirigé pour un maître expert dans un trésor lyrique!. Jonas Kaufman Un tout pour il: il Est un caractère romantique , son prestance scénique et musical est remarquables aussi bien que sa voix à quelques nuances parfaites.
Ceci fait pour plaire pour voir le tel spectacle avec des chanteurs certains a seulement aidé pour l'oeuvre vocale éblouissante, sa musicalité, et sa fougue, ceci sans une aide de micro et autres subterfugios aux égaux cela voit, crié, que trop souvent en ces pseudos soyusical comédies' de variétés françaises du affligeante médiocrité !!!
5 / 5 Glad
A cadré rarement une opinion, mais dans un hasard présent peux très cela il écrit cela il a senti avec ce merveilleux Werther !
A tellement apprécié il veuille que tout intéressé de l'oeuvre voit cette version ! Cariz, Goûtez, action, ne sera pas déçu !
Un technicien est parfait, une interprétation paisible , de fioritures en un escenificado ! Il va législation à un essentiel, à une émotion.
Jonas Kaufmann Donne tout et avec Sophie Koch ne touche pas mais vif intensément ses fonctions ! Encore dans une fin pendant un révérence, le voit à il au point Jonas est ému les instants a partagé avec Sophie. Il une serre, il en appréciant une émotion transparaît moyennant ses yeux, ses mains...
Donne j'ai pris : il rayonne dans cette fonction !
Grâces Dames Kaufmann!
4 / 5 Alexandre
Jonas Kaufmann Est un Werther idéal vocalement physiquement et jeux merveilleusement cette fonction. Sophie Koch et Anne Catherine Gillet chante à la perfection et il est tout deux en émouvant un pari en scène classique est sobre un souligner des magnifiques prises pour voir plans grossistes de quelques visages de Kaufmann et Koch saisissants de beauté et d émotion. Une direction de Michel Plasson est tout de nuances et d'émotions
5 / 5 Mabon
Supposer que ce DVD est excellent. Aspects il d'il longtemps. Malheureusement, pour une raison a ignoré, n'importe qui 'oeuvre' en mine trois TVs tant qu'un DVD de Werther avec Thomas Hampson et Susan Graham cela a commandé un temps même il ne m'a pas causé n'importe quelle question.
Est un premier temps qu'il a la préoccupation avec Amazon. Mais ne sois pas comme les contacts partorisca licencier ce DVD;
Si n'importe qui me peut aider pour une course à suite..... Grâces
4 / 5 Kirkkomaki
Ceci bleue-le rayon rappelle ainsi de mémoires, à Un Bastille, quelques faits le triomphent à J.K Cela a moins su en celui-là alors.
5 / 5 Key
Une musique est belle en revanche pendant tout un dvd voit que deux personnes dessus scène avec des décors tristes le mordió ennuyeux
4 / 5 Kesegowaase
Ce bleus-le rayon rappelle ainsi de mémoires, à Un Bastille, quelques faits le triomphent à J.K Cela a moins su en celui-là alors.
5 / 5 Zerbino
Suppose que ce DVD est excellent. Aspects il d'il longtemps. Malheureusement, pour une raison a ignoré, n'importe qui 'oeuvre' en mine trois TVs tant qu'un DVD de Werther avec Thomas Hampson et Susan Graham cela a commandé un temps même il ne m'a pas causé n'importe quelle question.
Est un premier temps qu'il a la préoccupation avec Amazon. Mais ne sois pas comme les contacts partorisca sac ceci DVD;
Si n'importe qui me peut aider pour une course à suite..... Grâces
5 / 5 Nkosi
J'ai vu beaucoup de fois ceci oeuvre dessus scène et au chaque fois il est un plaisir malgré le fait qu'il revient.
A dernièrement eu une occasion d'un visionner en soyezzo vif' enregistré à une oeuvre bastille et dans une mouche a trouvé un dvd d'un spectacle cela a commandé sans n'importe quel hésitation.

En entoure : il est le ravissement
5 / 5 Berthe
Cette version est un nec plus ultra de ce œuvre peuple pour faire il oublie un talent de Massenet cela sait si excellemment falloir quelqu'uns chanteurs et une musique qui donne un livret patética. Partorisca Remarque un remarquable Albert du le à nous Ludovic Tézier dans une fonction souvent insultée.
5 / 5 Ives
Kaufmann Est sensationnel, et tout quelques chanteurs sont à un minimum excellent.
Une direction musicale est remarquable.
Unique bémol : décors fadassent.
5 / 5 Gitta
Ce CD voulu d'un déobjectif jusqu'à ce que & empire; une fin. Distribution homogèn'importe qui et talentueuse, avec le +++ pour Monsieur KAUFMANN qu'est un 'WERTHER' alleréà un musicalement et physiquement.
Dès cela il a le présent &empire; faire, il offre ce CD quelque partorisca offrir le plaisir &il empire; ceux qui maîtres.
5 / 5 Reba
Jonas Kaufmann Et Sophie Koch donne à cette oeuvre de Massenet l'interprétation merveilleuse et émouvante dans le genre français beaucoup de diificile
4 / 5 Roxbury
a mis cette note parce qu'il y a barrez bon, un grand ténor de notre période aussi excellente chanteuse que beaucoup comédien, et puis BEAU !.....
La faute partorisca sentir vif (prix d'un endroit bien trop cher partorisca me), I me régale partorisca le voir et sentir il en DVD;
4 / 5 Kendryek
Est un ancien d'une oeuvre, et à 71 ans ils ont vu d'un WERTHER !!! Avec Albert LANCI - Marcel HUYLBROCK - Alain VANZO - et bien autres ainsi que de Charlotte : Denise SCHARLEY - Rita GORR - Simone COUDERC - Francine ARRAUZAU etc ... Mais je là dis : chapeau bas - y a ne Sophie sue KOCH, est la découverte beaucoup de bel, avec Béatrice URIA-MONZON, ossia Charlotte mieux d'un moment !! En envisageant Jonas KAUFMANN, est le pur régal pour le voir et pour le sentir.. Son français est excellent. De son entrée en scène sent qu'il est dans une peau de WERTHER, chante de la façon divine sans truquer : quelques pianos, des forts (sans forcer) une couleur, un il effectue tout il est là, et ces Artistes doivent tellement plus de mériter que quelques décors sont réduites à un minimum rigide et que seulement sa présence et sa provision il donne d'un soulagement à ce WARTHER d'exception. Michel PLASSON à un bureau, Nicolas Joël (le Modèle d'une Oeuvre de Parigi) ne pourrait pas demander mieux, là aussi tout est : nuances, pianissimis et fortes sublimés pour une prise du son DTS DIGITAUX 5.0 ENTOURE, quant à une image est paisible et il prendrait volontiers ceci dvd pour le bleu-rayon. Autres fonctions (il nie pour dire secondaire) raison en un lyrique tout un monde doit cela 'aller' pour donner d'une pilule à une représentation, est beaucoup très maintenu : Ludovic TEZIER, voix de baryton idéale pour cette fonction de Alber assez sacrifié - Bravo à Alain VERNHES cela chante de lustres !!! Et tout un autre seulement mérite toutes nos félicitations. Côme cela y a inclusivamente est arrivé mon âge soydécouvre' opère il grâce à ces Artistes en dehors de-paire. Prix attractive. Je vais pour situer ceci WARTHER après à mon lecteur, la raison croit que qu'il va 'pour tourner' plus de un coup encore. Ne doutes spécialement n'importe qui, il passerait près le chef-d'oeuvre.
4 / 5 Orlondo
Attend un début en DVD de ce Werther d'une seconde où un rideau est tombé après une représentation a retransmis il quelques mois divers dessus Art... Ceci Werther un état pour moi un de quelques accidents quelques plus émotionnels grands de mine 'course' passionné d'oeuvre... Un réussite totale : dans cette production, tout est locatif ! Quelques fonctions de plus petit, quelqu'uns deuxièmes fonctions magnifiquement maintenus pour Anne-Catherine Gillet, tout de fraîcheur et en chantant divinement et Ludovic Tézier, le modèle de mode de reborde français 'à Robert Massard'(projection et prononciation impeccable). Une direction ardente de Michel Plasson... Quelques décors, il leur déguise, un éclairage, un pari en scène intelligente et maigre de Benoît Jacquot, la direction d'acteur sobre et tout souligne... Et puis... Charlotte et Werther, divin ! Charlotte de Sophie Koch déchirée entre son amour et le à il doivent que, supporter et certain ! Et que de sorte que Massenet un a dû écrire une fonction, sans une connaissance : Jonas Kaufmann... Et là, quelques mots manquent pour décrire sueurs Jonas Kaufmann, et Jonas Kaufmann est Werther... De façon prodigieuse... Vocalement, Est sublimar de passion, de nuances... Écouter ses phrases longues qu'il distille avec un art d'un legs exceptionnel... Il est qu'il perturbe d'humanité, de l'amour retenu et d'angoisse... Cette réunion miraculeux entre le caractère et il interprête ne trouve pas que beaucoup rarement (tu Tais et Violetta par exemple). Jonns Kaufmann Sera toujours pour moi un Werther idéal... Un DVD d'exception... Un réussite totale... Une musique extraordinaire... Un chanteur en de l'État de grâ en perturbant moment d'émotion !!! Je crois qu'un compris... Maître !!!
5 / 5 Frantz
Un renacimiento, un mot est seulement. Tout non que renacimiento. Cette oeuvre magnifique à longtemps être dominé pour Alfredo Kraus et bien avant de lui Georges Thill, mais devant une interprétation de Jonas Kauffmann, quelques mots me manquons. Fort, puissant, en émouvant, sensible, Il Werther d'un siècle. il ne touche pas , il Est Werther !Quant à ses partenaires, que n'importe quel il cueille en absolument pas, un osmose est parfait. Michel grand Plasson l'une fois a en plus créé un évènement, son choeurs, son orchestre est d'un niveau de plus grand. Il invite à (roi)découvre cette page grande d'une Oeuvre française. tu ne seras pas déçu.
5 / 5 Leonela
J'ai surpassé incessamment le registre mauvais d'une télévision de diffusion récente qu'un été partorisca me le DÉCOUVERT de cette oeuvre. Une voix de Jonas Kaufmann un excercé de emblée sa fascination. Ossia Une acquisition d'un DVD était impérative ...! Malgré le fait que le muerda trop nasale à mon goût, cette voix quelques hanches une capacité de gagner dans la faculté là où est nécessaire et localiser assez bien dans quelques aigus. Là où Jonas Kauffmann est inégalé est, très senti, dans sa capacité de couler dans une fonction que va aussi bien que le gant. Les deux fonctions féminines sont assurées pour vouloir ; un reste d'une distribution qu'est déjà il ne peut pas satisfaisant et cohérent. Après le dix de visionnages, une magie opère toujours et un frisson est garanti au chaque fois !
Une direction de Michel Plasson, maître absolu d'une partition (de toujours carices), si merveille et donne à une musique toute sa sensualité, son onctuosité, boîte de conserve de sueur et son tragique.
4 / 5 Dakarai
Un DVD dépassé à tous les égards. Kaufmann 'Est' Werther: romantique,en séduisant,vocalement extraordinaire, la diction et le parfait français,une présence que crève un écran. Une distribution est dans une autre main homogène et du très grand nivel.la orchestre de l'oeuvre nationale de Parigi somptueux et admirablement a dirigé pa Michel escenificó peut-être le mordió conventionnelle,sans l'intérêt particulier sait pour faire il oublie et il est j'ai beaucoup pris.
Peut n'en étant pas le seguace de Massenet(et ceci malgré celle-là une musique est belle!),Ce DVD est le mosto .
JPL Metz
5 / 5 Willis
Absolument perfectionner autant dans une interprétation d'une partition que dans une incarnation physique de quelques caractères. Jonas Est Werther et Sophie est Charlotte de la sensibilité émouvante tout en retenu et forçe de caractère. Tellement unique bémol dans un début d'une oeuvre pendant celui-là est filmé le frais trop de coulisses tant qu'une scène n'est pas terminée dans une phase. Ceci empêche un spectateur pour être capable à entré pleinement dans une histoire, moins mauvais que ceci disparait en un deuxième DVD ou un prises de la vue est en train d'étonner, la luminosité crépusculaire cela crée un personnage perturbador de celui-là va tramer. Ce Werther est totalement cela il perturbe pour souhaiter!
4 / 5 Getachew
ne peut pas rêver il mieux plaît interprétation, escenificado et pris de vue et de sa, ne peut pas imaginer un autre Werther que Jonas Kaufmann idéalement falloir il arrête Michel Plasson. nous n'oublions pas une voix et une interprétation émouvante de Sophie Koch. Un mosto!
5 / 5 Kaydance
Un d'un spectacle de plus bel d'oeuvre, cela écoute et il voit, il revoit et réécoute pour plaire. Distribution et orchestre de rêve, escenificado sobre et respectueux: rare, beaucoup rare
5 / 5 Isreal
Mon évaluation est maximale malgré le fait qu'adore Werther cela a été mon oeuvre favorite et cela a autant fait, il ne sait pas raison Jais le réticence va pour être méchante n'a pas vu Sophie Koch en charlotte mais est peu de,
est ainsi mièvre, en comparaison de Werther paisible et magnifique, de la mine chère Ludovic Tézier dans la fonction beaucoup toujours beaucoup remercié.
Est la remise un avoir en son discothèque pour quelqu'unes présentes des amateurs d'oeuvres.
Oriane Bernard
5 / 5 Aiyanna
connait peu d'oeuvres ou chaque loi nous ,en werther a surpris d'un inventivité,le talent de massenet, faute par junte de voix animadamente ce dvd bravo aussi pour un pari en scène.
4 / 5 Fingula
Quelques interprètes de quelques tons de fonctions sont parfaits et un pari en scène et de la sobriété belle.
Cette version de Werther est pour recommander.
5 / 5 Raghnall
J A il a beaucoup voulu de l'est opère trois musique belle et des mélodies belles trois interprétation belle de Jonas KAUFMAN et de sophie KOCH
4 / 5 Arleta
Maintient ici une version de remise d'un Werther grâce à une interprétation incomparable de deux Artistes jeunes, Jonas Kaufmann et Sophie Koch. Un ténor Kaufmann, né à Münich chante le prochain français à une perfection, avec l'émission vocale techniquement parfaite, très focalisée, homogène dans quelques trois registres (tombe, moyen et aigu), très articulé (capacité de donner beaucoup compréhensible un texte), beaucoup inspiré et raffinée en un nuanciation de quelques phrases sublimes, et beaucoup de vaillante dans quelques cinquièmes aigus. Sophie Koch possède des qualités vocales en tout comparable à ceux-là de son partenaire, et près donner le jeu scénique d'acteurs de premier doucement. Une direction de Plasson est très soigné et sensible. Quelques décors et un ambientation d'une oeuvre est joyeusement beaucoup dans une tradition et il ne présente pas d'un entorses inutile et inapproriées d'une part d'un metteur en scène.
Critique petit unique à ce DVD un adjonction de prises pour voir que réfèrent à quelques premiers Artistes de son entrée en scène, cela est absolument pas nécessaire et spécialement qu'en dérangeant un charme d'une action théâtrale.
4 / 5 Sherlock
Werther : Il est Jonas Kaufmann. Il un l'émotion rare dans cette version que touché d'une larme même à une télévision, cela est point et écarte. Un jeu de Sophie Koch était partorisca quelque chose parce que son chimie à il et Jonas, aussi bien que dit en anglais, course merveilleusement. Une musique est magnifique, mais ce caractère de Werther, cela y avait regardé me beaucoup dénié et agaçant, et même pas mauvais ennuyeux, à une Oeuvre de Parigi, et ceci était en tout cas Alfredo Kraus en forme plein, en 1984, est ici qu'il déchire. Maître Villazon, mais ceci attaque ici, ne de doute, une fonction appartient Jonas Kaufmann.
5 / 5 Rafael
n'a il pas a il a crié vu un spectacle, parait qu'un dvd ne donne pas parfaitement le moment exceptionnel. Dans un état, je m'ai réjoui d'actif acheté ceci dvd le passer le moment bon, magnifique quand Jonas Kaufmann chante ou apparait. Côme n'importe qui autrui un dit, Est Werther, et son jeu et son transport de voix magnifique. J'ai apprécié une voix claire belle d'Anne Catherine Gillet plus de celui-là de Sophie Koch. Celui qui quell'était, me cela ne veut pas particulièrement cette oeuvre, apprécie.
5 / 5 Jarret
Jonas Kaufmann Est tout simplement cela perturbe dans une fonction d'un Werther. Ceci n'est pas seulement le grand ténor, mais aussi un excellent comédien.
5 / 5 Anndreea
A attendu pur ceci DVD pour presque dix ans, apres y a assister un le premiere un Torino un 2005. Il est merveilleux!
4 / 5 Maysun
Version belle, romantique, le Werther supporter,absolument pas le redire en un escenificado et une direction d'orchestre.
D'un 'oeuvre belle'
5 / 5 Ziva
a voulu acquérir ce bleu le rayon mais la région ils ont indiqué il A/1, aussi bien que n'importe quelle lisible en Europe. Actif chatté Avec le collaborateur de Amazona qu'avec quel 20 minutes sont arrivés à un constat que ne pourrait pas lire ce disque. Actif Alors de Bandmusic l'a proposé, dessus morceau, à la prix bonne le gustannueve. Je lui ai contacté pour avenue et il a rapidement reçu une réponse: ce bleu le rayon est toutes les régions et la amazona la tromperie. Il a ainsi commandé le Bandmusic, a rapidement reçu le disque impeccable et ceci il était muchísimos toutes les régions. Pour Werther, une erreur dans une région trouvée aussi dessus . Et dans ce dernier endroit web, a vu oeuvre en
rayon bleu renseignés la région A/1 tant qu'une image d'un derrière un disque visé 'toutes les régions'. Pour un reste, ce rayon bleu de Werther est naturellement absolument magnifique avec Jonas en forme grande, à un plaît Sophie Koch, Anne Catherine Gillet et Michel toujours vert plasson.
5 / 5 Kera
Salutation, a remarqué bien qu'un produit est d'occasion mais il n'est pas d'accord avec une donnée de l'État dans un annonce : 'beaucoup'. Un livret est écorné et il un d'un micro rayures dans un disque. Un état d'un produit est assez 'moyen' et pour ce morderlo cher, est quell'a mordido déçu d'un informer il récompense de qualité ! Cela ne m'est pas arrivé jamais dessus Amazona !
4 / 5 Shepard
Ce DVD n'est pas le registre 'vif' en scèn'importe qui mais le film réalisé & tu empires; Torino en 2005 &empire; il laisse de scènes enregistré tu es pendant représentations en ce théâtre. Côme le mixage, cela est d'ailleurs très commun en DVD, inclusivamente quand veut il croit qu'un registre est fait vif (il souvent peut constater d'un différences dans un découleur pendant le même air...). il ici est assumé et clairement affiché. Dans une autre main un début de ce film qu'y a été repousséet pour les raisons ont ignoré, il un inclusivamente y avait espaloérisation' raison 9 ans plus tard quelques niveaux de qualité déjà ils ne sont pas du même.
Côté Endroit en scèn'importe qui (pour un frépodredumbre de Werther), est assez la surprise bonne : décors sobre mais efficace, atmosphèroi bien en phase avec une oeuvre. Comment Il est le film , un parfois de quelques transmissions de découleur '&empirer; un volé il est, mais ceci n'est pas gênant.
Coté Vocal, un l&empire; une version excellente, assez homogènúm. Quelques deuxièmes fonctions ne sont pas pour perfectionner : Marc Barrard (Albert) n'est pas très nuancé, Nathalie Manfrino (Sophie) n'importe quel démévérité de rite mais une une sonnette assez acide, Michel Trempont (le Bailli) est corrigé. Nous soulignons ceci malgré une diction parfaite de tout, cela est appréciable (et inclusivamente indispensable) en un opéras de Massenet.
Charlotte de Kate Aldrich est le très surprise bonne. Il A dé faute du 'élégance français' puritaine et tout de retenu (une option possible dans cette fonction) livre l'incarnation assez dramatique mais sans note de virement (théâtrale, malgré le fait que vocalement très non plus...). Une voix est large, une sonnette chaude et un tessiture correspond bien à une fonction (latidos préférer la voix la plus basse, halcón de type, mais est la question de goût).
Reste un titre de fonction. Je n'en y ayant pas jamais été le seguace grand de Roberto Alagna, moins encore aujourd'hui ouù je le crois que qu'il mieux de prendre avec quelques honneurs avant que quelques restes de sa voix ne laisse pas complètement en lambeaux : il n'est pas apparemment n'importe qui de ce cariz d'alors assume en un contraire de quelque oeuvre de plus en plus 'lourde' aussi bien que Otello (mais n'est pas résulté le businessman que gèroi assez ses législations qu'il annonce ?). En tout cas, en 2005, sachez encore chanter et cet hommage de registre de rendiciones. Effectivement ceci n'est pas pour perfectionner et personnellement le situer clairement dans un 3è route d'un podium de Werther, après Kraus et Kaufmann (ne parle pas ici évidemment de Georges Thill et autrui, seulement d'un 'génévigne de rationéou', ainsi après 1945). Un dél'objectif est inclusivamente assez passable, mais encore pendant quelques lois trouve la voix trop étendue, le mordió en vigueur et spécialement sans le frais de couleurs ; un technicien est, un dramatisme aussi, mais n'un séduction vocal. Dans ce plan Kraus (avec son esfumato' légendaire) et Kaufmann est très supérieurs. Mais en tout cas il très bon Werther et le très bon Alagna, et &empirer; un arrivéet le très il est venu de version bonneéou.
Un orchestre maintient bien sa part, A. Guingal n'est pas Plasson mais jeux de fort bien.
Explose ce commentaire pour déplorer ce scandale qui est une absence totale de DVD nous précela sent une incarnation d'Alfredo Kraus dans cette fonction qu'un été un du son meilleur. Et ceci malgré cette vigneéles os existent (I en possède divers, mais il est il était d'un pirate était d'un en enregistrant télévision personnelle). Nous citons entre Parigi 1984 avec Lucia Valentini-Terrani descends une direction de Georges Prêtre : il doive cela ! Notre maisons de disques il ferait bien de intéresser &empire; ce type de édition en endroit de noeuds détiré d'un énon plusèmes versions insipides rebordeé tu es (souvent mauvais) pour un 'les artistes il marie'.
5 / 5 Fe
A su déjà cette oeuvre pour avoir voit à une télévision, mais en seconde écouter il trouve une émotion même . Jonas Kaufmann Est magnifique .
4 / 5 Khenan
Arrivé pour lire un œuvre de Goethe qu'est le basique de cette oeuvre. Je trouve une version de Massenet très intéressante et quelques interprètes sont de qualités.
4 / 5 Gleda
J'ai regardé un DVD de Werther récemment reçu de quelques dizaines de temps avec au chaque fois un même enchantement.
Ce DVD est filmé mieux qu'une transmission vive pour arté cela a vu.
Une capture de caméra magnifiquement une expression de quelques visages de tout quelques chanteurs,et tout particulièrement un finesse de jeu scènique de JONAS KAUFMANN.
Est beaucoup de admirative de tout celui-là exprime pour les mouvements presque imperceptibles d'un visage,d'un art très grand.
Quand Sa voix, tout un état a dit que cela passe en un reborde de larmes de sorte qu'une émotion est forte.
là est remarqué que dans ce film il ne toussait plus,ceci Doit qu'un être filmé commence février 2010.
Réussite totale ainsi WERTHER.
Grâce à tous ces artistes c'est pour cela que cela a contribué.
5 / 5 Rivalin
D'une visualisation de ce escenificado de Werther avec Jonas Kaufmann dans un titre pour oeuvrer à un sens du pur extase musical très très falloir pour Monsieur Plasson, une conséquence est bien.
4 / 5 Lina
En venant de réécouter pour un nième temps ce spectacle paisible, n'y avait pas commenté l'encore, la raison ne sait il pas plaît traduire mon émotion énorme et sa qualité exceptionnelle, autrui ils ont fait il pour le moyen comunicacionales différent, souvent beaucoup de bien, et le frais a mis quelques 5 étoiles dessus Amazona. Mais 5 étoiles, leur donner à des noeuds souvent à des oeuvres beaucoup belles, ossia beaucoup plus de beaux, il frôle une perfection ; alors il puisse ne n'importe quel pas de la façon ou d'autrui, indique celé, ne pour un banal 5 étoiles, mais pour le signe spécial « en dehors de catégorie ». Cette indication devrait cela être réservé strictement et attribué par le jury « amazonien » à un vu d'un a déjà effectué commentaire et avec une participation d'experts. Quand Visites quelqu'uns quelques 200 titres de mine vidéothèque, en dehors de ce DVD que se devrait à une appartenance d'évidence, verrait bien une Donation Carlos d'une Met avec des Freins-Ghiaurov, Salomé de T. Stratas, Anna Bolena de Vienne avec Netrebko-Garança, et puis, et puis pour moi, est tout ; mais il en un probablement quelque autre cela ne sait pas . Ossia D'un œuvres, tel cela est pour interpréter ce toucher à un sublime, à un presque-à la perfection et ossia rare.
Revient à ce Werther, la raison donne cette émotion il a renouvelé, beaucoup plus là d'un autre Werther su, est-ceci seulement pour un talent exceptionnel de Jonas Kaufmann, n'a pas celé il ne suffit , Alfredo Kraus dans son genre était aussi formidable; il est-ceci un excellent escenificado, non plus, autrui suis aussi état bel. Quelques autres interprètes sont parfaits. Alors aujourd'hui, j'ai enfin compris qu'un exceptionnel : une Direction de Michel Plasson et Charlotte de Sophie Koch, ici est la raison il pense bénéfice pour te livrer le trentième commentaire !.
Michel Plasson un le talent à bon sûr particulier de diriger une musique française et quelques oeuvres françaises. Il fait pour passer à un orchestre le type de fluide magique, je suis souvent @@donner à un Capitole de Toulouse où il un tout au long de œuvré, lequel la félicité a eu. Accord aussi du concert des rendez-vous de charité avec quelle un tsunami avec un orchestre de Bordeaux Aquitaine : arrivé à Gironde moins de une première heure d'un concert, n'en sachant pas un orchestre et beaucoup cela a eu n'importe quelle répétition, il un produit un continuazione de Daphnis et Chloé et un Boléro de Ravel aussi bien que jamais ne lui y ait pas sens, ceci était lui plaire hypnotisait quelques musiciens de sorte que touchent cela il sentait à un plus profond de son âme et de sa cœur. Eh Bon, Il est une chose même ainsi Werther à une Oeuvre de Parigi, passe quelques artistes à quelques meilleurs de son expression et sublime quelques musiciens d'un orchestre, suffixes pour écouter attentivement du Clairières de Lune pour donner totalement comptes.
Sophie Koch est peut-être un meilleur cantatrice français en activité, si ose pour faire ce genre de comparaison, mais est la femme discrète, peu médiatisée raison que clos sa vie personnelle. Il y ait découvert il en Octavian à Toulouse il quelqu'uns quelques ans, y avait déjà forts impressionnés, il a confirmé il dans un DVD magnifique avec Renée Fleming et Sophie Damrau et plus récemment en Wagner. Ici, il réussit de vérité un plénitude de son art, avec la voix de moyen très très posé, modulée à un bout de donner tout quelques expressions nécessaires, avec le jeu d'actrice complet, le vrai tragédienne que n'importe quel renierait une Comédie française, jeu très très mis dans la valeur pour un escenificado. Il est en symbiose avec un chef et en le entente parfait avec un extraordinaire Werther de Jonas Kaufmann, d'un romantisme absolu. Il est qu'il fait pour pleurer.
5 / 5 Percival
Une fonction est faite pour Roberto Alagna. Il est werther. Le n a jamais senti non plus vu l'interprétation aussi romantique et emouvante. Interprétation magnifique.
5 / 5 Genara
Ceci n'est pas un livre, il est un DVD ! Il est une super Version de de l'est opère plus fantásticamente chanté. Roberto Alagna est il réellement a parfait Werther et Kate Aldritch est Charlotte précieuse. Il A reste d'a trop jeté l'ouvré excellent. Il A mine d'ajout ajoute Dvd.
4 / 5 Bardon
Cette représentation est faite bas une marque ALAGNA. Quelques décors ,il leur déguise et un pari en scène est aussi bien que la totalité trois satisfaisant et donner à une oeuvre une atmosphère agré niveau de quelques interprètes ROBERTO ALAGNA et KATE ALDRICH endosser convenablement sa fonction; maîtres les voix encore ont plus habité .Quelqu'uns deuxièmes fonctions sont trois il a correctement maintenu. Une version bonne d'un œuvre mais il en un de meilleur.
4 / 5 Archer
Avoir tout le Werther idéal que sommeille en des noeuds. Il crée à avoir touché à un Ciel avec Roberto ALAGNA, un Werther que déjà n'attendu autant une fonction a été résultée une chasse -sauvé de l'Invincible Armada, armée mexicaine vrai, cela a reçu la pluie d'éloges environ peu disproportionnée. Un DIMANCHE, CADRERA et, inclusivamente, KRAUS inclusivamente VILLAZÓN, ÁLVAREZ ou VARGAS encore, chanteurs magnifiques, n'a pas réussi jamais pour me faire je rêve cela il a souvent chanté en espéranto quand ait appris mine Werther en français, à un disque, avec Georges THILL et, à une scène, avec Alain VANZO. Roberto ALAGNA, cela était le divin Werther, un endroit fait à Jonas KAUFMANN et est le Ciel qu'il ouvre dans un Ciel

Malgré un 'réveiller' pour trop fermé, Jonas KAUFMANN impose pour sa présence presque idiomatique. Sophie KOCH ne saurait pas pour être oublié : aussi somptueuse Charlotte que le peut il cela à il est Susan GRAHAM . Un Bailli d'Alain VERNHES, Sophie d'Anne-Catherine GILET et Ludovic TEZIER, Albert magnifique, est le unisson. Une direction de PLASSON dans un chef d'un Orchestre d'une Oeuvre de Parigi couronne un tout. Un DVD est la merveille autant pour une oreille que pour quelques yeux.

Un pari en scène, prudent et classique, de sorte que puisse rêver à la sa consolation et la réalisation, distanciée, de sorte que n'oublie pas que nous sommes l'oeuvre , un art un plus artificiel qui était malgré un mimétisme captieux d'une action scénique. Benoît JACQUOT refait le mordió un coup d'un pari en abyme de son film Tosca (2001). Une fête prise pour donner pour voir, dans une action a filmé, quelques signes d'un matérialité théâtraux (coulisses, était, cintres), pour viser un effet pour une cause, pourrait irriter nombre de spectateurs. Benoît JACQUOT emploie , ici et là-bas, à déconstruire une illusion spécialement aux moments où auraient préféré continus de rêver ''. Aussi bien que dans quelques monologues ont halluciné de Werther inclusivamente dans un air de quelques larmes où un réalisateur latidos recourir au plan étroitement que spectacles, dans le champ singulièrement disparu, tout un en dehors d'orchestre avec un chef en action devant quelques chanteurs, avant que de enchaîner immédiatement en quelques fermés-en inattendus, en planer très gros, en faisant foyer dans un visage bouleversé de Charlotte/Sophie KOCH. Autant de provenir récurrent discutable cela feint pour casser une illusion et, enfin, pour souligner qu'une illusion un déclare cassé. Si Benoît JACQUOT a voulu passionnément un théâtre lyrique, n'irait pas pour chercher expliciter visuellement un déconstruction d'une mur invisible dans ces restes un mimétisme d'un spectacle théâtral.

Annonce une édition Bleue-rayon cela n'a pas attendu . Animadamente Un mois de March ! ... Avec toutes autres nouveautés qu'il annonce qu'ils l'impliquent (Parsifal, Donation Carlos, Faust, Ariadne auf Naxos), va pour falloir l'endroit à ce Werther BR cela sait déjà en DVD. À Jonas KAUFMANN, tenor absolu d'un moment, un Bleu-le rayon qui reconnaît. Ceci non que justice !... Cela, à l'heure où un Werther de Roberto ALAGNA revient force dans un entrepôt avec le DVD saisi en 2005 à Torino.
4 / 5 Rowtag
Très très fait et magnifiquement interprété pour Roberto Alagna à un meilleur de sa forme. Très émouvant aussi dans une fin.
4 / 5 Cuanaic
Une façon à film est insupportable et détruit l intensité dramatique pour un 'distractions' celui-là un caméra inflige :vu de l orchestre,vu d'un coulisses et en un coulisses,souvent n'importe quelle anticipation de quelques déplacements de quelques chanteurs ,mouvements d'un caméra en plans faibles gros(derrière des pattes des chaussures de quelques chanteurs...)Un chanteur masqué pour l autrui cela ne chante pas ,.. Un mème D'un vu 'd aérien' (vu de cote)d le signe comprend qu'un un celui qui l'amour de films sans cesser qu est là et n maître manifestement n'importe quel l oeuvre . Il regarde plutot qu fait le rapport dans une oeuvre!!!Il gachis!!!
4 / 5 Nit
... En premier lieu extrait du beaucoup de bel escenificado, traditionnel mais celui qui moderne... Une partition et un livret ils sont respectées d'un début en une fin et honneur à un un d'un la plupart d'a accompli oeuvre de Jules Massenet. Quant à un reborde, Michel Trempont est le bailli très convaincant, Sophie de Nathalie Manfrino est sans faire je manque, Marc Barrard est Albert beaucoup seulement... Kate Aldrich en Charlotte, a il beaucoup a agréablement surpris...
En envisageant Roberto Alagna, ne recherche , est simplement Werther, vocalement possède tout quelque qualité de l interprétation d'un ténor français comme les désirs Massenet, dans un nom de Georges Thill, Alain Vanzo et Alfredo Kraus.... Son jeu de scène est parfait, il voit pour passer en son cher tout quelques émotions un un après un autre, d'un insouciance, à un amour et d'un amour à une mort....
Ce DVD est la merveille petite pour posséder en tout un vidéothèques....

Commentaires client: Tchaikovsky : Eugene Onegin ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 27 évaluations
5 / 5 Marrie
Une production a signé Deborah Warner cela a annoncé il Met il de New York en septembre 2013 est resté partorisca promesse avec dans une fonction de Tatiana, -la femme jeune évitée pour un ours cynique et désabusé Onéguine, un incandescente diva austrorusse Anna Netrebko.

Un spectacle un déclare créé en 2011 en Grand Bretagna et immersions en avant que la lecture très classique d'une oeuvre en son déguisement et des décors XIX que n'importe quel regard mû ne vient pas partorisca perturber. Ceci malgré, malgré son classicisme d'endroit, parfois banal, des feuilles d'appareil partorisca concentrer sur quelques chanteurs, tout a parfaitement investi; une cohérence d'une phase, aux effets vocaux assure un réussite globale d'un spectacle : Netrebko annonce à sensualité radieuse, cela d'un amoureux sincère, loyale, encore remplir de fraîcheur à une loi I. Après que, une femme mariée déploie le large ambitus avec toujours quelques couleurs et un velours de la sonnette somptueux. Mais plus de un érotisme d'une sonnette féminine, est une exactitude d'une intonation entre sincérité et passion que trouble un plus. Ceci malgré, le préférer svelte et sexy aussi bien qu'en soyluego' ou en 'I Puritani'. Anna est gourmand, il est su, mais cela prend garde: il embonpoint excessif peut nuire gravement à une crédibilité de quelques fonctions (voit Sonia Ganassi en Roberto Devereux' de Genève en 2016, Pavarotti en un 'Aïda' de quelque Échelle en 1985, ou Stephanie Blythe en un Tétralogie d'un Met 2012).

Un Onéguine d'un baryton Mariusz Kwiecien, soigne lui aussi une élégance chambriste d'un reborde, cela allume quelques blessures secrètes que trouvés son caractère solitaire, secret, du pudeur philantropique maladive. Parfois étrangement glacial, parfois de la tendresse farouche. En éclatant, parfois trop claironnant, est pour dire n'assez souligné, Piotr Beczala attire ceci malgré et légitimement, tout quelques regards en son Lenski, intenses, stylé, en déchirant. Larissa Diadkova Souligne dans une fonction d'un nourrice. Un autre, d'Olga fraîche de Oksana Volkova à un Prince sentencieux d'Alexei Tanovitski est la cote (et presque entièrement en V.or). Seulement dépare le Triquet manifestement prochain à son thème.

autant dire que ce dvd mérite la réception bonne, malgré quelques réserves : une passion destructrice accomplit ici, dans un respect pur d'une lira tchaïkovskienne.

Ceci malgré, actif encore dans le chef envoûtante fusion d'une paire Fleming/Hvorostovsky en un escenificado de Carsen, précédent de production, cime théâtrale de 1997. Absolument pas sûr que ceci oublie : une vision scénique et dramaturgique n'est pas aussi raffinée et mordante que cela de Carsen, malgré un presque absence de décors qu'afflige ce dernier.

Prendre quelques beaucoup de décors belles de cette version, transposez-l'en celui-là de 1997, et aura Eugène Onéguine idéal !
5 / 5 Foster
A commandé ce dvd parce que suis tombé tombé amoureux de cette oeuvre après actif regardé, admiré, un dvd pour moi de la remise chantée et touchée pour Dmitri Hvorotovsky et Renée Fleming. Il puisse plus parfait ? Onegin, Netrebko, Ces noms peuvent très cela il excite un désir d'écouter - et voir.
Est d'une oeuvre belle, a voulu le frais une interprétation de Netrebko, que souvent accuser pour crier, mais il là sent bien sa voix belle, touche seulement ; Mariusz Kwiecien continu à veux me, il un le physicien et une voix ; en envisageant quelques autres chanteurs, absolument pas pour dire, chaque comme un un il est dans son endroit et tout ceci est d'une oeuvre bonne. Mais, malgré le fait qu'en m'étant régalée, n'a pas été véhiculé aussi bien que j'ai été il avec Dmitri et Renée - là des transports d'émotion et fait pour couler quelques pleurs. je n'ai pas éprouvé absolument pas ainsi avec ce dvd là, mais en tout cas, I n'importe quel bouderai , est très beau.
4 / 5 Ramey
Il, y avait rêvé en terminant mon commentaire d'un registre bel d'un Met en 2012 avec Renéet Fleming, y avait rêvé cela 2 ans les immersions les plus tardives donne aujourd'hui, Netrebko en Tatiana avec un même Gergiev à un bureau et une distribution russe capable seulement pour exprimer de mainsèle roi a coulé un sensibilité, une âme de ce village de la culture grande, capable d'exhaler un romantisme et un poésie de Pouchkine. Effectivement, les deux fonctions masculines principales sont maintenues pour des chanteurs polonais, mais il est imprégnés de cette langue que sa maîtrisent et de cet esclave de culture. Il n'en y ayant pas rêvé d'un spectacle aussi beau, Immersions tellement uniques est capables d'offrir il aujourd'hui, totalement conventionnel, il est &il empire; un opposé de Tcherniakov ; il situe & il empire; Saint Petersbourg &empire; un époque de sa grandeur, de Catherine Grande, en décors magnifique et spécialement avec des caractères superbement robes du élégance extrême ; quelques robes sont extraordinaires et n'uniques que d'Anna Netrebko à une dernière loi, cette princesse belle fait ! Il est magnifique dans le pari en scèaucun le pâté à un événements et l'oeuvre, l'animation grande d'une phase &empire; côté d'un scènes plus intimistes ; & tu empires; quelques moments, il croirait en il œuvre de Tchekhov aussi bien qu'un Cerisaie.
Y avait vu cette production à un cinémine, I en écela le durillon est sorti quelques yeux humides , doit dire cela il trouve ce spectacle en soi en DVD avec des prises de vu optimisé tu es et le son parfait est le suprême délice, et appréj'ai scié encore plus quelques plans gros dans quelques expressions de quelques sensations dans quelques visages.
Ce réussite est avant que tout un œuvre de V. Gergiev À à à cela lui plaît 2 d'ans avant qu'il exprime avec un orchestre tout un beauté et un merveilleux mélodies de cette musique terriblement romantique qu'applique &il empire; suivre un rythme imposé pour un pari en scèn'importe qui et quelques intonations de quelques chanteurs, tout cela il conserve le grand fluidité musical. Il est en symbiose total avec Anna Netrebko, qu'il un dé couvrez jadis en un coulisses d'un Mariinski, et &empirer; cela il un donné son régime, le réussite. Ce même symbiose existe entre Anna Netrebko et Mariusz Kwiecien, actif souvent joué proche, ( accord simplement Donation Pasquale), est ainsi avec R. Villazón En Traviata, il un le complicité cela sent , cela donne d'un naturel et il enrichit une expression.
Anna Netrebko, ne dira pas que peu, il est point et il écarte, à un summum de son art, est bien, aussi bien qu'une presse allemande et austriaca vient d'un écrire après son triomphe fantastique &il empire; Salzbourg en Léhonneur d'un Trouvèroi, n'importe quel seulement une grande soprano de notre temps, mais aussi qualifiéet mieux que tu Tais, cela n'est pas peu dire, mais opinion qu'action. N'importe quelle soprano n'est pas capable de passer autant de émotion dans son jeu, pour ses expressions et pour sa voix, ceci cela donne en un scène de un papier et dans une fin, avec un finesse d'un accompagnement musical, est au-de le&empirer; cela peut imaginer , il est magnifique. Être totalement en bas son emprise, une gorge serréet, quelques yeux sont résultés rapidement humides.
Pour un 3 autrui fonctionnes féminins, lequel luxe, trouve celui qui ces régions de l'est européen offrons de meilleurs dans quelques voix graves, avec un bélarusse Oksana Volkova, bel, simio, moyen vocalement somptueuse ; un nourrice est Larissa Diadkova, le monument d'un Mariinski, probablement un meilleur grand de ce épupille, ( accord Ratmir de Ruslan et Ludmilla ou un un de leègne d'un Fiançailles à un Couvent), enfin Elena Zaremba qu'est un mèroi de Tatiana et que soit Marfa inoubliable en un Khovantchina.
Mariusz Kviecien Est totalement habité pour éguine, traduit de mainsèroi exemplaire, aussi bien que le véritable acteur, tout son désinvolture et son cynisme, tout un tourments, tout quelques sensations, avec la voix &empire; une expression parfaite. Son air final est le modèle, spécialement dans une façon du cela traduit &il empire; un temps son désarroi et son chouèroi. Il campe le caractère assez diffélocation de Dimitri Hvorostovsky, mais tout aussi remarquable. Quant &Empire; Piotr Beczala, est fait pour cette fonction de Lenski, ainsi sentimentale, poéentrée, romantique &empire; désir, est une incarnation de Pouchkine. Son reborde est paisible pour une expression, un pouvoir, un clarté de sonnette et une projection. Je manque de trouver le point faible, dirait simplement qu'un su de princes meilleurs Gremine. Mais ceci n'est pas grave.
Avant d'un dernièexpression de roi de échec de éguine que achè il voit un opéra, ce bisou passionné Tatiana vient pour donner premier pour abandonner &empire; jamais, il est la trouvaille magnifique d'un metteur en scèle núm. Il est le moment très fort et extrêmement éémotionnel, n'importe quel seulement parce ceci cela donne que désinvolte reçu à une première loi, mais spécialement la raison traduit bien une force de cet amour inassouvi de deux est que cela n'a pas été capable à, su, trouve ; celez n'importe qui il estènoél &empire; nous remémorer histoire propre à nous? Il est il croit que de ce opéra, seulement dans son genre, un un de quelques chefs de œuvre d'un genre, et ceci DVD, ces touchers &empirent; une perfection, trônera longtemps dans une batterie de mon registre favori et reviendra souvent dans un lecteur.
5 / 5 Brendan
Somptueuse Escenificado, Croirait dans la pièce de Tchekov, un dépaysement est total! Une musique envoûtante et romantique de Chaikovski a interprété pour de quelques esclaves en plus, il attend des merveilles!... Et au-delà de fait n'importe qui, n'importe quel tellement. Un jeu de scène d'Ana Netrebko manque de conviction et pour enthousiasmer, est monotone d'un début dans une fin, dommage! Vocalement Est bien mais sans plus, manque une étincelle également. Oneguine Est plus convaincant dans une fin que dans un début, demande il oui est un caractère ou un interprète qui subit d'ennui, un prince Gremin est en train de décevoir, Triquet serait presque bon de sorte qu'il est ridicule... Mais ceci serait 5 étoiles pour quelques décors et déguisement, pour un orchestre admirablement pipe pour Gherghiev, pour il Lenski parfait vocalement, ceci réussit mieux qu'un duc de Mantoue. Ce spectacle y aurait été capable d'être parfait, ceci il commence ainsi malgré le fait qu'il est qu'il frustre à résisté à un moyen la faute d'enthousiasme caractères!
5 / 5 Corbenic
Écoute cette oeuvre de 25 ans, et il n'y avait pas vu le ne a jamais touché. il n'y ait pas imaginé un autre escenificó. Tout est: quelques décors magnifiques, du nombreux figurants, le pari en scène et le jeu d'acteurs classiques mais hyper effficaces. Il trouve 'l'âme russe' dans cette oeuvre magnifiquement chanté, une poésie de quelques campagnes infinies et de quelques intérieurs ont créé, un romantisme presque mystique de quelques caractères, en renonçant à une félicité pour respect de quelques principes moraux, en sacrifiant ses désirs dans un autel d'un respectabilité moraleja... Tout a celé en bas d'un flocons de neiges que trouve cette oeuvre dont le français il y avait fait sûrement la comédie.
5 / 5 El-Marees
Est littéralement déclarer ébloui pour Tatiana merveilleuse. Il est un soprano d'une période d'une façon même que jonas kauffman est un ténor
5 / 5 Gilit
y a enfin recu ce DVD a autant attendu. Ceci était un instant de félicité. Malgré quelques voix géniales (il est une raison de sorte qu'il a mis 5 étoiles) quelques chanteurs hormis Lensky ne croit pas suffisamment à quelques caractères qu'il incarne. Côme l'émotion n'est il pas le donne (hormis un air de Kuda)Une Goutte (Gremlin) un la voix chaude et profonde. Magnifique escenificado que fait partorisca revivre une période d'un tsars.
5 / 5 Bancroft
En un vidéographie d'Eugène Onéguine, deux versions maintiennent une cote d'un adoquinado, tout deux enregistré à une IMMERSIONS avec Valery Gergiev à une baguette, un premier en 2007 avec Dimitri Hvorostovsky, Renée Fleming et Ramon Vargas, une seconde en 2013 avec Mariusz Kwiecien, Anna Netrebko et Piotr Beczala. Premier de cette version de 2013, une élection était facile, une autre version beaucoup cela vient pour faire d'une ombre à un premier cité. Cela est en train de maintenir ?
Tatiana De Netrebko est simplement époustouflante d'émotions : actrice d'exception, son interprétation amène à une essence même de quelques sensations humaines, ainsi de foudre où sa passion est palpable à une réalité froide de sa situation de femme mariée, toujours amoureux mais respectueux de ses engagements.
Cette authenticité de quelques sensations transparait aussi bien dans sa voix que dans une expression de son visage, quelques yeux rougis et humectés de larmes dans la scène d'un papier a magistralement interprété, après honteux et bouleversé quand Onéguine donner son papier.
Mariusz Kwiencen n'est pas pour rester, cynique la première loi, résidus Tatiana avec il décontraction de dandy sûr d'il et de ses sensations. Ses sons d'interprétation seulement de bouts en des bouts, et lorsque dans une fin, il détruit, cassé, effondré, trouve à une 3e loi Tatiana de sa jeunesse mariée à autrui et cela le rejette, que son dernier tank d'illusions , sa douleur mauvaise et il touche seulement qu'il le peut il n'importe qui cela il le sent. Ce duo final, magnifiquement chanté est proprement exceptionnel d'intensité et de vérité.
En version de 2007, Renée Fleming et Dimitri Hvorostovsky ne réussit pas ce niveau d'excellence et trouver desservis la monda escenificó desnudada.
Ainsi, un fougue de Piotr Beczala en fait le plus Lenski que cela de Ramon Vargas, malgré le fait que ce dernier beaucoup démérite dans une première version.
Avec informer à quelques autres protagonistes, Larissa Diadkova est un excellent Filippyevna, Olga de Oksana Volkova éclipse sans dommage Olga d'Elena Zaremba de 2007, voix désagréable et le vibré excessif. Si nous trouvons ce dernier en Dame Larina en 2013, est en tout cas mois gênant. Quelques soleils autres ponts faibles d'une version de 2013 il est un Prince Grémine et Monsieur Triquet.

En somme, sinon veut posséder que la version, au titre personnel recommande ceci pour quelques interprétations extraordinaires de quelques trois protagonistes principal, Anna Netrebko, Mariusz Kwiecien et Piotr Beczala et pour parier en scène en situation.
5 / 5 Khanh
Distribution exemplaire direction parfaite en des décors réalistes malgré la transposition 50 ans plus hisroire simples et émouvants romantiques
5 / 5 Cercyon
Ce n est n'un dommage d avoir un spectacle duquel un importante part n existe ne
partorisca sac
4 / 5 Savitari
Oui, y avait rêvé en terminant mon commentaire d'un registre bel d'un Met en 2012 avec Renéet Fleming, y avait rêvé cela 2 ans les immersions les plus tardives donne aujourd'hui, Netrebko en Tatiana avec un même Gergiev à un bureau et une distribution russe capable seulement pour exprimer de mainsèle roi a coulé un sensibilité, une âme de ce village de la culture grande, capable d'exhaler un romantisme et un poésie de Pouchkine. Effectivement, les deux fonctions masculines principales sont maintenues pour des chanteurs polonais, mais il est imprégnés de cette langue que sa maîtrisent et de cet esclave de culture. Il n'en y ayant pas rêvé d'un spectacle aussi beau, Immersions tellement uniques est capables d'offrir il aujourd'hui, totalement conventionnel, il est &il empire; un opposé de Tcherniakov ; il situe & il empire; Saint Petersbourg &empire; un époque de sa grandeur, de Catherine Grande, en décors magnifique et spécialement avec des caractères superbement robes du élégance extrême ; quelques robes sont extraordinaires et n'uniques que d'Anna Netrebko à une dernière loi, cette princesse belle fait ! Il est magnifique dans le pari en scèaucun le pâté à un événements et l'oeuvre, l'animation grande d'une phase &empire; côté d'un scènes plus intimistes ; & tu empires; quelques moments, il croirait en il œuvre de Tchekhov aussi bien qu'un Cerisaie.
Y avait vu cette production à un cinémine, I en écela le durillon est sorti quelques yeux humides , doit dire cela il trouve ce spectacle en soi en DVD avec des prises de vu optimisé tu es et le son parfait est le suprême délice, et appréj'ai scié encore plus quelques plans gros dans quelques expressions de quelques sensations dans quelques visages.
Ce réussite est avant que tout un œuvre de V. Gergiev À à à cela lui plaît 2 d'ans avant qu'il exprime avec un orchestre tout un beauté et un merveilleux mélodies de cette musique terriblement romantique qu'applique &il empire; suivre un rythme imposé pour un pari en scèn'importe qui et quelques intonations de quelques chanteurs, tout cela il conserve le grand fluidité musical. Il est en symbiose total avec Anna Netrebko, qu'il un dé couvrez jadis en un coulisses d'un Mariinski, et &empirer; cela il un donné son régime, le réussite. Ce même symbiose existe entre Anna Netrebko et Mariusz Kwiecien, actif souvent joué proche, ( accord simplement Donation Pasquale), est ainsi avec R. Villazón En Traviata, il un le complicité cela sent , cela donne d'un naturel et il enrichit une expression.
Anna Netrebko, ne dira pas que peu, il est point et il écarte, à un summum de son art, est bien, aussi bien qu'une presse allemande et austriaca vient d'un écrire après son triomphe fantastique &il empire; Salzbourg en Léhonneur d'un Trouvèroi, n'importe quel seulement une grande soprano de notre temps, mais aussi qualifiéet mieux que tu Tais, cela n'est pas peu dire, mais opinion qu'action. N'importe quelle soprano n'est pas capable de passer autant de émotion dans son jeu, pour ses expressions et pour sa voix, ceci cela donne en un scène de un papier et dans une fin, avec un finesse d'un accompagnement musical, est au-de le&empirer; cela peut imaginer , il est magnifique. Être totalement en bas son emprise, une gorge serréet, quelques yeux sont résultés rapidement humides.
Pour un 3 autrui fonctionnes féminins, lequel luxe, trouve celui qui ces régions de l'est européen offrons de meilleurs dans quelques voix graves, avec un bélarusse Oksana Volkova, bel, simio, moyen vocalement somptueuse ; un nourrice est Larissa Diadkova, le monument d'un Mariinski, probablement un meilleur grand de ce épupille, ( accord Ratmir de Ruslan et Ludmilla ou un un de leègne d'un Fiançailles à un Couvent), enfin Elena Zaremba qu'est un mèroi de Tatiana et que soit Marfa inoubliable en un Khovantchina.
Mariusz Kviecien Est totalement habité pour éguine, traduit de mainsèroi exemplaire, aussi bien que le véritable acteur, tout son désinvolture et son cynisme, tout un tourments, tout quelques sensations, avec la voix &empire; une expression parfaite. Son air final est le modèle, spécialement dans une façon du cela traduit &il empire; un temps son désarroi et son chouèroi. Il campe le caractère assez diffélocation de Dimitri Hvorostovsky, mais tout aussi remarquable. Quant &Empire; Piotr Beczala, est fait pour cette fonction de Lenski, ainsi sentimentale, poéentrée, romantique &empire; désir, est une incarnation de Pouchkine. Son reborde est paisible pour une expression, un pouvoir, un clarté de sonnette et une projection. Je manque de trouver le point faible, dirait simplement qu'un su de princes meilleurs Gremine. Mais ceci n'est pas grave.
Avant d'un dernièexpression de roi de échec de éguine que achè il voit un opéra, ce bisou passionné Tatiana vient pour donner premier pour abandonner &empire; jamais, il est la trouvaille magnifique d'un metteur en scèle núm. Il est le moment très fort et extrêmement éémotionnel, n'importe quel seulement parce ceci cela donne que désinvolte reçu à une première loi, mais spécialement la raison traduit bien une force de cet amour inassouvi de deux est que cela n'a pas été capable à, su, trouve ; celez n'importe qui il estènoél &empire; nous remémorer histoire propre à nous? Il est il croit que de ce opéra, seulement dans son genre, un un de quelques chefs de œuvre d'un genre, et ceci DVD, ces touchers &empirent; une perfection, trônera longtemps dans une batterie de mon registre favori et reviendra souvent dans un lecteur.
4 / 5 Charlyn
Un commentateurs précédent actif déjà tout dit dans un contenu de ce magnifique dvd. Une histoire de Pouchkine bénéfices d'une musique beaucoup belle de Tchaïkovski et de voix russes et polonaises celui qui celle-là une prononciation ne pose pas de questions à quelques chanteurs. Tatiana/Netrebko Est somptueuse. Une fonction d'un nourrice (Larissa Diadkova) est superbement chanté. Dans une transmission d'une met, le tenor d'une ampleur d'un son dans une salle, ceci était encore plus que il marque. Lenski (Piotr Bekzala) Est à bon sûr crédible vocalement et scéniquement. Quant à Oneguin (Mariusz Kwiecien) est paisible de présence et vocalement. il n'est pas le partorisca cariz et partorisca écouter un duo final il entre Onéguin et Tatiana pour être conquise par une provision de ces deux chanteurs très grands. Pouvoir sans le risque d'erreur essaie cette version il veut faire le pongée dans cette oeuvre. Cela avec Renée Fleming, d'un Met il également est tout aussi bien. @@@Subject De goût. Absolument pas il n'empêche pas pour avoir, aussi bien que me tous les deux.
5 / 5 Rinnah
Nuit magnifique , tout est magnifique : voix , escenificado , déguisement , interprétation , recommande animadamente cette version !
4 / 5 Stirling
Une intrigue de ce esentimental éducation' est il ici a fidèlement raconté. Quelques tirs d'un personnagessont a dessiné du beaucoup de tir mais sans une force de frappequ'a été capable de mettre le tchernikov. Un véranda cela ouvre dans le bois de bouleaux est l'en trouvant qu'un son charme. Malhaeureusement, Le met il y a ne su de résister à ses partisans et quelqu'uns dernières scènes sombrent en un académisme en quelqu'uns signifie d'imposantes colonnes qu'il symbolise fortement quelques palais de Saint Pétersbourg. Si un geste de Gergtiev faveurs une gloire du chaque bureau d'un orchestre, où est passé une tendresse d'un éveil amoureux, un fougue d'une passion ravageuse? Il est, effectivement, attentif à quelques voix mais quelques sens d'un Gremine à quelques accents plus onctueux que cela de Tanovitski. Filippevna Un Un coeur en une main et Olga ont campé pour Volkova développe le moyen somptueux.
Netrebko, Tout beurre et miel, passe pour tout un variation Tonal d'une sensation. Évident aussi un Lenski de Beczala cela identifie arfaitement à une âme d'un poète idéaliste. Enfin, un baryton de Kweecien maniatar un pulsions contraire de Onéguine.
À un total, l'il pour quelques protagonistes principaux mais préférer, et de lointain, un Onéguine vu pour Tcherniakov.
5 / 5 Mariano
Interprétation excellente pour des chanteuses d'exception. Il est le régal. Un moment pour plaire pur. Il recommande ce DVD à un amoureux d'une oeuvre et spécialement d'Anna Netrebko.
5 / 5 Mishay
Une représentation réussie d'Eugène Onéguine est qu'où quelques spectateurs imaginent que quelques acteurs principaux, sitôt une descente de rideau final, va forniquer sauvagement dans ses buts ; il est que ceci oeuvre un pour @subject essentiel un désir, violent, tyrannique, cela torture revenu pour tourner Tatiana Larine et Eugène Onéguine.

Ce registre est de ce point de vue l'a attaqué totale : les deux protagonistes principaux meilleurs que je joue sa fonction, incarner son caractère avec une exactitude époustouflante. Une scène finale est d'anthologie : une vérité une impression qu'Eugène Onéguine, en sa supplications désespéré, touche sa destination et que Tatiana puise en un tréfonds des à eux veulent pour surpasser son dilemme intérieur et n'en cédant pas à son désir implacable ; il ne un que le mot : tu es sublima ! Grâce à ce donner ainsi justice à ce grand œuvre.

n'entrera pas plus dans un détail parce que quelques précédents de commentaires y avoir déjà tout il dit quant à une distribution, à quelques décors, à quelqu'uns signifie tchékovienne, partorisca leur déguiser, que tous concourent pour donner ce spectacle mémorable. Aussi pardons des imperfecciones petites ou quelques voix ont utilisé, cela n'empêche pas en tout le hasard n'importe qui à un magique d'opérer. Un plaisir qui prend de ce registre est immense.

Un (petit) regret ceci malgré : quelques bisous dans une bouche que le metteur en scène immodeste (pardon pour un pléonasme) un cru bon pour ajouter à un 1er et à une 3e loi: comme si un livret de Pouchkine/Tchaïkovski n'est pas allé suffisamment explicite ! Une question est qu'un bisou final, en il clôt une 3e loi est contrairement à une logique même d'une situation, et un en plus pour effectuer pour casser partiellement un effet magnifique et tragique d'un cri d'au revoir de Tatiana.
4 / 5 Jonathan
Effectivement après actif vu et sens vif d'IMMERSIONS IL ceci oeuvre cela il a su assez mauvais, a voulu pour prolonger un plaisir avec une possibilité pour revoir mon cuisinier une oeuvre.
Dame Netrebko possède toujours sa voix magnifique mais, je suis résulté le partisane de Marius Kwiecien. Cet amour d'homme pour sa présence, sa VOIX et dans cette fonction ceci airea assez cynique cela a habillé à un caractère. Un temps qui passe et en découvrant une transformation d'un jeune provincial en Femme magnifique, tombe amoureux fou, rejeté malgré une distribution d'un amour, pour respecter une foi a impliqué prójima d'un mari.
Naturellement les IMMERSIONS sait il parfaitement plante quelques peu de décors et leur déguiser il est aussi dans un ton d'une période. Ils sont toujours effondrés lorsque de un metteurs dans la scène croit des grâces de 'contemporaniser' 'excuse pour un mot nouveau) de quelques oeuvres anciennes dont les thèmes ne correspondent pas à un nôtre. Il voit Rameau ou Haendel, ou autrui, en des habits 20e ou 21 ème affrontement à un point de plus grand raisonne une oeuvre il perd entièrement son sens. Faire moderne de faire contemporain est le stupidité sans nom ! Quelques délires sont pour conserver pour quelques rêves .........
4 / 5 Finlay
Est sidéré pour lire tellement commentaires trois enthousiastes. Il A croire que ces personnes n'ont pas vu un méme spectacle!!! Pour moi et ma femme ils sont insatisfaits n'importe qui aucun partorisca leur déguiser et décors forts beaucoup de ficelés mais pour quelques jeux de quelques quatre protagonistes principal qu'il va de BECZALA le NETREBKO . Quant à un reborde de ces esalquitranes' est fade et avec meme de quelques fautes de notes en KWIECEN ; V. GERGIEV Salva peut dire un pari, mais il est trois déçu de cette provision. Il bien de superviser correctement cette élection et n'importe qui aucun de toujours croire qu'oui seulement à quelques recettes.
4 / 5 Eznik
Un un de quelques oeuvres quelques plus romantiques belles d'un répertoire, lumière, allusif, prise d'une grandeur parfois étouffante d'un aînés italien ou allemands, attentifs à une évolution psychologique de quelques caractères, prochains d'un univers amer de Tchekhov. Une écriture musicale, somptueuse et délicat. Parié dans la scène est ici un temps même didascalique et inspiré, preuve que n'est pas nécessaire de passer un œuvre à un broyeur d'une originalité à toute la prix pour faire exprime toute sa substance. Anna Netrebko Tatiana beaucoup belle, merveilleux d'intelligence et de pension dramatique (dans une scène d'un papier, exprime un hystérie amoureux avec une exactitude stupéfiante et dans une scène d'un au revoir, ses regards sont du bouleversante exactitude). Dommage, dommage qui y a maintenant dix kilos de trop, y aurait fait Tatiana idéal.
4 / 5 Watelford
Beaucoup de beaucoup de registre, trois de quelqu'uns la plupart de voix de l'est belles. Parié dans la scène est intelligente, leur déguise adapté en celui-là alors, et quelques chanteurs ils ont le jeu vrai de théatre ( cela tombe bien pour une adaptation de poushkine)
4 / 5 Solange
Surpris !... Un Bleu-le rayon voit son début officiel français rejeté que, malgré, m'arriver via le précommande est passé près la surface grande. Un spectacle d'un Métropolitain (sept/oct 2013) est su d'un lyricophiles. Il un fait un objet de la diffusion en salle de cinéma. N'importe quelles versions de faute excellente de 'Eugène Onéguine' excepter quelques incarnations russes de Dame NETREBKO n'est pas légion à un catalogue DVD (l'endroit évite 'Ruslan et Lyudmila' et 'Un fiançailles à un couvent'). Après un formidable Bleu-rayon de 'Lucia a donné Lammermoor', dans cette scène même d'une Met (2009), Anna NETREBKO, Piotr BECZALA et Mariusz KWIECIEN mis maintenant à un service d'un incontestable Valery GERGIEV partorisca chanter dans son arbre généalogique esclave. Il A ce propos, une déception vocale principale viendra d'un Monsieur TRIQUET de John GRAHAM-SALE... Et, peut-être, du Prince Gremine que souhaiterait vocalement plus en écrasant que cela d'Alexei TANOVITSKI... Vénielles Réserves !... Un @subject grand, est Anna/Tatiana : un CD 'Album russe' (2006), à bon sûr un meilleur de Dame NETREBKO, est en tout quelques mémoires.

Anna NETREBKO, chanteur formidable, cariz le ton en-bas mes attentes excessives... Dans un papier et dans quelques moments grands, ferait pour pleurer quelques os si, au-delà d'une voix somptueuse cela sait , il y avait encore un physicien qu'il a répondu ... Et qu'il un su. Un cloué d'un Bleu-le rayon souligne que, loin d'un adolescent fragile à une beauté ophélienne de mes rêves, Tatiana cela occupe un écran il est une femme beaucoup belle charnelle et voluptueuse... Aucun adapté qu'aille pour critiquer un plastique avantageux de Dame NETREBKO raison une musique est là, magnifique, dans un son exceptionnel et qu'une image HD est de la précision rare. Tatiana Belle, idiomatique de superávit, cela sait pour distiller d'un phrasés ensorcelants et que, à une troisième loi, étend à une incarnation parfaite : le muerda marmoréenne en le judicieux le décor planté de colonnes massives. J'avoue que je ne comprends pas malgré le fait qu'il en manquant de pour terminer dans le bisou ardent d'alors autant un texte qu'une musique feint pour souligner un contrôle inflexible de Tatiana est résultée Princesse Gremine.

Piotr BECZALA Y avait impressionné m'en 'Lucia a donné Lammermoor'. En venant de Pôle, a attendu se merveille en Lenski. Il a il a dû cela il prend une mesure que sa sonnette et sa projection italienne ils ne me donneraient pas un frissons absolu que podes un 'blessé' de Yvan KOZLOVSKI, du Sergeï LEMESHEV compris le Nicolai GEDDA ou, plus récemment, le Daniil SHTODA (un ténor russe duquel déjà n'assied pas pour parler mais qu'une fonction le récital ensorcelant en Delos/Warner en 2005). Ceci malgré, Piotr BECZALA livre un excellent Lenski cela meurt beaucoup de bien.

Restes un caractère éponyme... Il sait déjà un Onéguine de Mariusz KWIECIEN en un escenificado discutable de Dmitri TCHERNIAKOV (DVD BelAir/Art - VEDERNIKOV - Palais Garnier en 2008). Ceci malgré, a répondu fébrilement son air d'un troisième tableau d'une Loi I... Auraél Un morgue hautaine, un détachement cela méprise et une insolencia vocale ?... Un metteur dans la scène fait pour éprouver avec forcer un sens romantique de Tatiana. Attendre un cher-pour affronter... Sans être Eugène écrasant, Dmitri HVOROSTOVSKY (DVD Decca - Renée FLEMING et GERGIEV - Métropolitain en 2007) compris un transcendant Peter MATTEI (DVD DG - Anna SAMUIL et BARENBOIM - Salzbourg en 2007), Mariusz KWIECIEN ne déçoit pas spécialement à une dernière loi d'une parie scène clairement plus respectueux d'un œuvre cela n'a pas été cela d'un Bolchoï captée à Parigi en 2008. N'importe qui pour dire absolument pas d'un relecture stimulant mais visuellement beaucoup déroutante de Stefan HERHEIM à l'Amérique, en 2011 (Bleue-le rayon a Art opposé).

Un thème est fait !... Il suffit pour laisser passer pour le beaucoup beau donne visuel et musical.
Son : DTS-HD 5.1 et PCM stéréo
Image : 1080p 16/9
5 / 5 Amen
Est la curiosité certaine est dvd est le collectionner. Cette oeuvre est chantée pour Anna Netrebko russe cela chante Onéguin en anglais!
5 / 5 Kendrick
Mis un choisi le pari en scène classique et fidèle à un œuvre à un moment même
où un présenté en France à un théâtre pour parier en scène pour le russe -
pour faciliter tours il - d'un plus décevant avec le Onegin immeuble même en un dernier
scène - en contre que de Met il dans ces moments oui difficiles avec une Princesse Gremina pour donner crédible.
4 / 5 Dunixi
Etant Partisan absolu de musique russe, de Gergiev et de Netrebko, et aussi de quelques productions d'une MET, mes attentes étaient énormes pendant une découverte de ce dvd. Trop grand ? Dans une fin, un résultat est excellent, ne sait pas de mieux ceci malgré peut aucun m'empêcher pour éprouver la déception légère. Quelques décors, aussi bien qu'attendus, il est magnifique et spectaculaire, un pari en scène est très remercié. Netrebko Chante et il touche une fonction pour maravillarse , mais avoir le soupçon de que déjà il n'est pas aussi époustouflante qu'il quelqu'uns quelques ans. Peut-être ce spectacle, cela veut une remise absolue il autant réunit un meilleur c'est pour cela que genre de répertoire, est répondu trop et arriver le mordió trop soir. Gergiev Réduit Parfois exagérément quelque temps, malgré le fait que son en lisant orchestrale est vérité excellente et il fait pour découvrir choses dans une partition que n'importe qui autrui n'importe qui il y avait laissé pour sentir. En entoure tout est de nivelar très grand beaucoup, a compris Kwiecien en Eugène Onéguine et Beczala en Lenski, et mériterait 5 étoiles malgré une déception très légère. Mais cela basse une évaluation générale ossia une deuxième vérité de fonctions beaucoup à des moyennes, spécialement Grémine et Triquet ; il est dommage qu'avec des telles IMMERSIONS moyennes il ne puisse pas aller à un chef d'une fusion pour présenter la version vérité parfaite.
5 / 5 Clara
La version beaucoup belle , Anna est toujours aussi convaincante et talentueuse. Un orchestre et un chef invitė est la coupe. Une élection très bonne.
5 / 5 Destini
N'importe qui là était encore un temps pour voir il - mais Nebrebko est un de mes chanteurs favoris et il croit qu'il l'appréciera là aussi.
5 / 5 Durrant
au moins le supposer, la raison n'a pas vu cette oeuvre que à un cinéma, et fonder une musique, quelques chanteurs et un pari en scène excellente. Mais faim pour exploser une occasion pour parler transmissions soi-disant en directs d'un MET dans quelques cinémas. Raison soi-disant? Ceci peut n'être vif , raison il quelques 6 heures de décalage temps entre New York et l'Europe, sans parler un peu d'autres villes dans un monde. Alors, la raison subit deux fois 45 minutes de pause, avec des transmissions de décor interminable et de quelques entretiens sans intérêt grand pour Renée Fleming.
Dans un DVD, peut au moins zapper. Et alors, un cerise dans un gâteau : un son !! Dire la transmission pour Skype. Ceci malgré, va asiduamente dans ce cinéma voit film, un son regardait toujours excellent. Alors , en fin, j'habite un DVD.
Postscriptum (25 Course 2014): il A des informations nouvelles, quelques transmissions seraient en directs en Europe (il touche un soir à NY) et en différé en Asie (à cause d'un décalage temps). Question: raison ceci doit qu'être vif? N'importe quel intérêt, ceci n'est pas la fête de foot. Il raisonne n'en diffère un temps qui faillit pour faire le film classique? Ceci laisserait pour couper une heure et demie de pauses inutiles et pour avoir le son convenable.

Commentaires client: Bourgeois Gentilhomme ...

Évaluation: 4 hors de 5 avec 19 évaluations
5 / 5 Martin
Jeu de quelques acteurs d'une comédie française admirable; il ne trouve pas très meilleur, sent malgré le fait qu'il agit d'une interprétation d'un 20e siécle. Adapté beaucoup de bien à un alumnado cela doit qu'en connaitre
5 / 5 Ur-Atum
Un peu de agée mais encore trois amusante. Une bande sonore n'est pas trois clair et quelques acteurs ils parlent les beaux trop rapidement. Une musique est parfaite. Mais, il est le document historique .
4 / 5 Gwern
Cette version d'un Bourgeois à une part de la comédie française formée d'un classique ... Cariz Avec un plaisir malgré le fait que de quelqu'uns la plupart de versions récentes et beaucoup forcément plus convaincantes ...
5 / 5 Rickey
Qu'interprétation paisible! Un comédiens prend pour plaire partorisca toucher, et partorisca leur voir jeu, un pari en scène a grâce. Un vrai régal! Seulement une prise de son est très daté, ainsi qu'une qualité d'une image, mais vu un rendez-vous d'un captation est normal. Une interprétation d'une musique de Lully est deuxième ceux-là quelques ans 50.
4 / 5 Roux
Quelques acteurs sont parfaits et son interprétation n'importe quelles feuilles dessus à nos faim .
Est très différent de Serrault et bien en Bigard.
5 / 5 Eadward
Y a retrouvé avec félicité qu'y avait vu dans cette fonction il , a bénéficeé partorisca visualisé un autre interprétations , à un dans un lot ,d'un vrai théatre. Seulement un qualité d'une image est décevante
5 / 5 Ginebra
Un pari en scène classique que bien regarde un talent de Molière sans oublier bien dans une musique de Lully.
5 / 5 Gabe
Interprétation excellente et le frais d'humeur. Mon unique bémol est partorisca une Raison de l'élection musicale n'a pas pris une musique de Lully?
5 / 5 Waylon
Ch. Le clavier campe le Monsieur Jourdain ridicule de souhaiter, de l'effet très grand bande dessinée. Ch. Clavier un fait hurler partorisca rire notre garçon de 10 ans, anuda aussi, pendant la diffusion télévisée et a il a voulu le revoir commandé le à des noeuds et une joie partorisca rire la junte il renouvelle .
4 / 5 Clarrisa
Decevant. Effectivement, un texte est respecté aussi bien que la totalité (quelqu'uns peu de scènes dans un désordre en tout cas, partorisca informe à un texte de Molière). Mais quelques acteurs sont loin partorisca être excellents, et -partorisca la comédie- tout ceci en manquant de de dynamisme, de entrain, de drôlerie. Remordimiento Une énergie et un sens d'une bande dessinée de quelques Jeans un Poulain par exemple!
4 / 5 Gerardo
Est mauvais touché, maître plaisant celé mais il ne une n'importe quelle humeur dans un jeu de quelques acteurs non plus en un escenificados. Un grandiloquence et un signifie engagé ne suffit pas pour faire non plus le film bon ni la pièce bonne.
4 / 5 Bich
Une interprétation d'un texte est vivante, quelques modifications lus parfois en quelques réponses et il inversion de quelques scènes. Mais un voisin est fidèle à une oeuvre de Molière et il plaît le frais à quelque alumnado.
5 / 5 Lillee
Un excellent escenificado de Denis Podalydès vise bien un jeu interactif qui a a dû que, en celui-là alors, tiré M. Jourdain Avec un roi et sa cour devant celle-là cette comédie-ballet un état a touché. Quelques acteurs sont tout parfaits. N'importe qui n'importe quel surjoue et quelques chanteurs, un soprano Cécile Granger spécialement et un orchestre est parfait. En envisageant il leur déguise, il crée . Cette interprétation me redécouvrir quelques facettes multiples d'une oeuvre qu'y avait vu déjà dans la version eslieved', sans un orchestre et une musique de Lully mis en valeur pour Christophe Coin. il n'est pas nécessaire d'avoir cinquante musiciens pour exprimer toute une profondeur. Trois heures de félicités à savourer sans modération.
4 / 5 Kendyl
Est bien pour une musique de Lullly cela est pour respecter et très interprété enrevanche un caractère de M. Jourdain n'est pas le frais de celui-là convainc.
5 / 5 Helma
Veux Molière et cette pièce paisible 'en prosa' créé il un plus de 300 ans et toujours excellents, alors une version meilleure est ce (et ceci malgré a vu de nombreux) : avec Louis Seigner épatant d'ingénuité en Monsieur Jourdain, Jacques Charon et Robert Manuel, respectivement maitre pour danser et maitre de musique, gras et profiteurs de ses libéralités pécuniaires pour souhaiter, Jean Piat en Cléonte amoureux de Lucile (Michèle Grellier) fille de ce bourgeois et cela arriveront à ses fins (cariz il) pour le stratagème (la distinction de mammamouchi) . Et puis il Georges Descrières en Dorante retors que le doit que pour le monsieur halaga Jourdain et il 'emprunter' n'importe quel pistoles avec une fin pour plaire au de l'est Dorimène (Maria Sabouret) à cela peut tellement unique déclamer 'marquesa belle vos yeux beaux me datent d'amour'
Clairement ceci était le spectacle 'de qualité' (sic) d'une Comédie française en 1958, filmé en des couleurs. DVD n'importe quel admonesté et sans des primes.
5 / 5 Creiddyladl
A longtemps essayé un film, de Jean Meyer, d'un 'Bourgeois gentilhomme' de Molière, d'une Comédie française, avec Louis Seignier, cela y avait vu en enfance de mine.
Cette pièce est hâtée mais,grâce à Amazona et son partenaire: k7-dvd-livre, a été capable à savourer une autre fois ce spectacle beau.
Une question petite d'expédition un déclare réglé par un charmante Béatrice après la transmission simple de courriels.

Une oeuvre est égale à ce attendu avec, naturellement, une marque de sa période (1958).
Bander Son, restauré, est assez mieux que dans une plupart de quelques films d'une marque René Chateau...
Attend que quelqu'uns font très un effort pour le mis dans un entrepôt à la prix abordable avec une fin que quelques générations nouvelles redécouvrent ce jeu a filmé pour être un premier d'un genre !
Beaucoup cordialement.
Roger
4 / 5 Peredwus
De tout quelques pièces de théâtre cela a vu quant à ce film interprété pour d'un comédiens d'une Comédie française, est de lointain un meilleur. Je l'ai projeté temps nombreux en film 16mm pour une éducation ce film y a lassé.en plus avoir un régime pour l'avoir trouvé en DVD... Il faillit absolument l'essayer, il est le chef-d'oeuvre...
4 / 5 Edur
Une pièce est résultée classique, que presque tout un mondial un a étudié. Un propos est très su : cela le bourgeois riche veut acheter le titre de noblesse et payé de quelques cours de atavío pour avoir un air pour avoir une éducation excellente. Chaque comme un un convient que Monsieur Jourdain fait d'une prosa sans ceux-là quelques escondrijos de comédie aussi à satire d'une société de quelques aspects : si notre bourgeois est moqué pour un aristocrates, ce dernier est pire que le, mais savoir pour le dissimuler derrière son très manièère immersions aussi en exergue un pouvoir d'un amour: pour séduire le beau aristocrate , Monsieur Jourdain recherche pour évoluer, pour perfectionner . Dans la pièce où mélange avec légèreté un jeu de quelques aspects ,d'un amour, et d'un argent un lecteur régale de bout en bout de tellement d'alcool. Un un de quelques cimes d'une comédie classique.
Archibald PLOOM ()
4 / 5 Maolmuire
amours que à des Noeuds, le veut à des noeuds , il le veut à des noeuds, (le ruban). Ceci fait plus de le mois que consulte cette page et cette comédie magnifique il est toujours familiarisé Seigner est la famille d'artistes Seigner partorisca est un patriarche, et il était un bourgeois bondadoso homme extraordinaire. Pour pitié donne!!!!! . Il classe de 4e Pupille un tamarins. ST Os d'une Reunion.